Partagez | 
 

 [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 11 Aoû - 14:15


An-Trazza, il était étrange comme cette ville pouvait encore me couvrir de mystère alors que je pensais en avoir terminé avec tout cela. Je ne comprenais pas plus comment il était possible de courir dans cette ville et de ne pas chercher à s'attarder sur les merveilles qu'on pouvait voir. Je ne comprendrais jamais ces personnes. Chercher à entacher cette ville magnifique, oh bien entendu, je devrais m'en douter non ? J'étais une enquêtrice après tout, je devais les remercier de me donner du travail. Non seulement cela me faisait sortir du temple mais en plus je voyais plus de monde. Pas que cela m'enchantait, j'avais tout de même une grosse tendance à éviter tout le monde. L'empathie n'était pas vraiment un don enviable à dire vrai. Plus je le contrôlais et plus je me blessais. Car on avait beau dire, si ce don n'était pas un don abrasif pour ceux qui le subissait, celui qui ressentait lui en souffrait énormément. Tellement de sentiment dans une seule personne, parfois je me demandais si je ferais de vieux os. Pourquoi fallait-il que je repense à cela maintenant ? J'avais tout de même pas mal de monde à mes côtés, dont Karek. Mon meilleur ami en quelque sorte, celui qui me comprenait au delà des mots et surtout qui me gardait. Avec lui, je me sentais en sécurité, j'étais persuadé que sa présence m'aidait à garder le contrôle en toute circonstance. La preuve, je n'avais plus perdu le contrôle depuis longtemps maintenant. Certes, je restais encore ce danger public qui en effrayait plus d'un mais peu importait, la vie se passait assez bien.

Sauf pour quelques partis en vérité. Papa venait de nommer Kraal héritier des Shallal, la folie de maman ne s'arrangeait guère et Andrass était extrêmement fâché. Il ne voulait pas que le domaine revienne à quelqu'un qu'on ne connaissait pas. Sauf que voilà, s'il avait dans le fond, il avait tort dans la forme. Papa avait besoin d'un hérité et Kraal était quelqu'un d'intelligent, je l'avais vu plusieurs fois. Il venait me voir comme on vient voir un prisonnier sur le point de quitter cette terre. Cette façon de faire m'avait énervé au début, mais en fait j'avais vite compris qu'il ne sentait pas à l'aise dans ce rôle. Il avait envie de faire partie de la famille, mais pas de cette façon. Il me l'avait expliqué en long, en large et en travers et j'avais pu sentir sa sincérité. Peut-être était-ce pour cela qu'il était venu vers moi après tout au lieu d'aller voir Andrass, notre aîné. Et puis nous étions tout deux du même âge, peut-être était-ce pour cela que je ne pouvais lui en vouloir et que je me disais que c'était finalement une bonne chose pour tout le monde. Sa mère l'ayant rejeté il se trouvait désormais une nouvelle famille et puis il était extrêmement gentil avec maman. Je ne pouvais décemment pas lui en vouloir n'est-ce pas ?


« Tu n'as pas finis de te perdre ainsi dans tes pensées. »

La voix sortit d'outre-tombe me fit redescendre sur terre. Le regard froid et totalement fatigué de Karek se posa sur moi. Les jours qui étaient passés n'avaient pas été de tout repos et nous étions tous les deux tellement crevés qu'une seule chose se portait à notre esprit, rentrer et dormir. Seulement voilà, même fatigué j'étais toujours à même de faire travailler mon cerveau et encore plus en fait.

« Excuse moi Karek, je repensais à beaucoup trop de chose. »

« La famille encore ? »

« Tu sais bien que c'est ce qui me préoccupe le plus. J'ai constamment peur de les perdre, en plus Andrass est assez têtu pour en vouloir à Kraal qui ne cherche qu'un moyen de s'intégrer parmi nous. De plus autant qu'ils soient là vu que nous, nous ne pouvons plus rien faire pour papa. »

« Tu raisonne toujours comme une fille un peu trop adulte. »

« Vas-y, dit moi que je suis vieille aussi. »

« Euh.. faut vraiment que je réponde à ça ? »

« Pas la peine. »

Je repris la route en grognant jusqu'à ce que je ressente les sentiments d'une personne familière. Étrange, les seules personnes familières pour moi étaient celle de ma famille ainsi que celle des quelques personnes que je connaissais chez les Psyjiics. Je tournais la te^te jusqu'à apercevoir justement l'une de ces personnes. Mon regard se tourna vers Karek qui avait comprit. Étrangement j'avais l'impression qu'il avait besoin d'aide.

« Vas-y je ne te quitte pas des yeux. »

Je le remerciais en silence et m'avançais doucement vers la silhouette qui s'accroupissait là-bas. Mais que pouvait-il bien faire. Une fois à sa hauteur, je vis ce qu'il faisait, il remplissait une gourde de sable... De sable ? Mais pourquoi mettait-il du sable dans une gourde qui devait contenir de l'eau. Je m'approchais de lui, tentant de ne pas le toucher mais ma résolution pris fin aussitôt que je le vis. Posant la main sur son épaule, une vague d'émotion déferla en moi. Je retirais brutalement ma main comme si sa peau m'avait brûlé, reprenant mon souffle, je finis par prendre la parole.

« Kaleb, pourquoi remplis-tu ta gourde de sable. Tu vas bien ? »

Une simple question, mais j'étais réellement inquiète. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait mais une chose était certaine, j'allais essayé de comprendre par tous les moyens que j'avais en ma possession.


Dernière édition par Esthia Shallal le Ven 12 Sep - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 11 Aoû - 14:57

La cité d'An-Trazza, sublime et magnifique, mais pourtant personne ne prend le temps de l'observer. Moi, je passais mes journées à le faire, parcourant chaque recoin à la recherche d'un jeune enfant ayant des don particuliers et qui pourrai devenir mon élève, bien sûr ce n'est pas aussi simple, les enfants sont toujours en train de courir dans tout les sens et avec le monde tout autour qui va dans tous les sens c'est compliqué de les suivre, alors à un moment j'ai décidé de ne plus le faire et simplement de marcher tel un vagabond qui visite la cité pour la première fois.

Je me baladais toujours avec deux gourdes à ma ceinture, une remplie d'eau, ce qui est plutôt normal sous la chaleur des deux soleils et une, plus particulière, remplie de sable que je mangeais régulièrement. Le goût est vraiment sec et granuleux mais on s'y habitue, enfin c'est ce que je m'oblige à croire, de toute façon je n'ai pas vraiment d'autre choix, c'est manger du sable ou mourir, et la deuxième option ne m'enchante pas tellement.

Cette journée fut, comme les autres, sans résultat, aucun enfant en vue, pourtant ici il y en a des enfants... Enfin, je me dirigeais sur le chemin du retour vers la grande tour des Psyjiics, prenant le temps de sentir le sable chaud sous mes pieds et l'air brûlant me parcourir les cheveux. J'ai en suite remarqué que ma gourde de sable était vide, ce qui arrive assez souvent d'ailleurs, et je me suis alors arrêté pour en faire le plein, me mettant accroupi afin de pouvoir mieux tasser le sable dans la gourde.

Soudain, alors que j'étais occupé avec mon tas de sable, une main se posa sur mon épaule, me faisant légèrement sursauter. J'ai alors tourné la tête vers la personne, voyant le visage d'Esthia, une camarade Psyjiic.

" Kaleb, pourquoi remplis-tu ta gourde de sable. Tu vas bien ? "

Comment répondre à cette question? Je vais pas simplement lui dire que je ramasse le sable pour le manger, ça va paraître extrêmement étrange...

" Je.... Euhm... J'étudie les grains de sable..."

Je n'avais pas trouvé mieux comme réponse, mais j'étais sûr qu'elle n'allait pas en croire un seul mot. En même temps je la comprend, voir quelqu'un qui remplis sa gourde avec du sable, et tout ça juste pour "l'étudier"? C'est très louche. Mais au fond j'espérais qu'elle veuille bien croire ce mensonge, je n'avais pas trop envie de l'effrayer en lui disant que si je ne mange pas de sable je peux en mourir. Je l'observais avec un léger sourire aux lèvres, cherchant à la rassurer, me relevant en suite pour fermer ma gourde et l'accrocher de nouveau à ma ceinture.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 11 Aoû - 16:56

Je le regardais, sans rien dire au départ. Son attitude montrait clairement que le fait que je l'ai surprit le mettais mal à l'aise. Je pouvais ressentir sa gêne et surtout un instant sa peur. J'avoue que lui poser même rapidement la main sur l'épaule n'avait pas été intelligent de ma part. Il ne m'avait pas vu arriver et probablement que comme moi il était du genre à se méfier de tout le monde. Nous ne nous connaissions pas très bien pour être honnête, d'un autre côté qui je pouvais réellement comprendre ? Je n'approchais personne même ceux du cercle. J'évitais constamment les autres pour la simple et bonne raison que leurs sentiments me submergeait un peu de trop en vérité. D'ailleurs j'avais aussi remarqué que lorsque je touchais les autres je ressentais plus intensément leurs émotions si bien que j'avais finis par arrêter tout contact. Dur réalité que celle-là. En apprenant à maîtrisé mon don, je l'avais développé au delà d'un usage normal. Je me perdais une fois de plus dans mes pensées et ce fut sa voix qui me sortit de mon hébétude. Sa réponse et son sourire me fit sourire aussi, sauf que je me demandais bien s'il était sérieux quand au fait de me faire avaler cela. Visiblement il pensait que j'allais le croire. Je le laissais se relever et finalement reprit la parole.

« Kaleb, tu ne vas pas me faire croire ça à moi si ? Je connais ton don et même si le mien n'est pas visible tu le connais non ? »

En fait à bien y repenser, je ne savais pas réellement s'il le connaissait ou non. Si la seconde partie de mon don pouvait être visible, la première par contre l'était beaucoup moins. Et comme personne ne pouvait sentir mon empathie, personne ne pouvait réellement savoir ce que cela donnait. Je le regardais avec insistance, si je ne possédais pas cet empathie, j'aurais vraiment pu le croire. Sauf que voilà, j'étais empathe et je ressens tout ce qu'il ressentait. Je savais pertinemment qu'il tentait de me faire croire ce qu'il me disait, avec ce sourire qui se voulait rassurant, mais loin d'être rassuré cela m'inquiétais d'avantage.

« Kaleb je t'en prie. Je ne croirais jamais à ça. Alors s'il te plaît pourquoi remplis-tu cette gourde de sable.Tu as un souci, on peut en parler tu sais, je pourrais même t'aider. Je ne te jugerais pas. Comment veux-tu que je juge quelqu'un avec ce que je suis capable de faire sérieusement. »

Je le regardais tranquillement. Cette fois-ci c'est moi qui souriais. Je ne souriais pas souvent par ailleurs, trop prise par le fait de m'éloigner de ceux qui m'approchais. Mais pour le coup j'avais réellement envie de l'aider. Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'impression que ce pauvre détails était le plus important de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 11 Aoû - 20:14

Elle m'observais, souriante elle aussi, mais c'était trop beau. Elle n'a bien sûr pas cru un seul mot sorti de ma bouche, pourtant moi qui parle si peu... Enfin, elle essayait d'en savoir plus, je pouvais observer l'inquiétude dans son regard. Elle dis connaître mon don, cela devrai donc lui donner des indices non? Elle vois aucun rapport entre mon don et ce sable dans ma gourde? En même temps c'est sûr que c'est intriguant, pourquoi prendre du sable dans une gourde alors que j'en ai partout autour de moi et en quantité illimité? Pour moi c'est simple, c'est parce-que je n'aurai pas à me baisser pour ramasser le sable et ainsi le manger devant tout le monde. Faire croire que je bois de l'eau est beaucoup plus simple et moins effrayant...

" Tu dis connaître mon don... Alors ne vois-tu pas un rapport entre ce que je fais et celui-ci?"

Je n'avais vraiment pas envie de lui dire la vérité, je cherchais un moyen d'esquiver cette discussion, tendant la main vers elle en souriant.

" Viens, on rentre à la tour. "

Lui dis-je alors, observant son camarade qui était resté à l'écart et qui semblait s'impatienter. J'attendais tranquillement sa réponse, ne prononçant plus un seul mot, plongeant dans mes pensées à réfléchir pour savoir si il serai juste de lui raconter mon histoire ou non, qui sait, peut-être pourrait-elle m'aider... Mais si l'archi-psyjiic n'a rien pût faire, comment le pourrait-elle? Et qui me garantis qu'elle ne prenne pas la fuite en me voyant avaler du sable aussi normalement que si je buvais de l'eau? Tant de questions fusaient dans ma tête mais je gardais le sourire, essayant de ne pas paraître inquiet.

Je savais évidemment que le don d'Esthia allait me percer à jour  mais je ne pouvais simplement pas lui expliquer tout ça... Ou peut-être que je pourrai lui écrire, quand nous serons dans la bibliothèque... Je ne sais pas... Je verrai le moment venu.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 11 Aoû - 20:45

Ces sourires j'y étais trop habituer pour pouvoir les oublier. J'avais l'impression de me retrouver à la maison alors que je venais de découvrir cet empathie. Ces sourires, ils m'avaient suivit tout au long de mon enfance. Alors que je cherchais désespérément à rassurer tout le monde, je voyais ce sourire. Celui qui se voulait rassurant mais qui en réalité ne faisait que m'inquiéter d'avantage. Kaleb faisait cela. Ce sourire qu'il me donnait ne faisait que m'inquiéter un peu plus. Avait-il un souci avec son don ? Un problème qui le liait au sable ? Il y avait tellement d'hypothèse et si peu de réponse. Il y avait toujours trop de questions. D'ailleurs sa réponse suivante ne me satisfaisait pas plus que cela. U rapport ? Il pouvait y en avoir un, mais je savais pertinemment qu'il n'avait pas besoin de transporter du sable dans une gourde, parce que nous étions entouré de sable. Quelque chose me disait que s'était plus grave que cela et je ne pu m'empêcher de répondre.

« Il pourrait y avoir des tas de rapport, seulement je sais que la réponse n'est pas dans ce que je peux savoir ou ce que j'ai pu observer sais-tu pourquoi ? Parce qu'ici... »

Je posais doucement ma main sur son cœur et la retira assez rapidement. Outre l'outrage que cela faisait, je devais rester éloigné.

« … quelque chose me dit que c'est bien plus que simplement une manipulation de sable ou une étude de grain. »

Je laissais cependant la question pour l'instante et lorsqu'il me présenta sa main, j'hésitais un instant. Rentrer à la tour, d'accord. Même si je n'avais pas envie de rentrer réellement, seulement rentrer en lui tenant la main, je n'étais pas certaine que cela soit possible pour moi. Kaleb était quelqu'un de bien et de gentil, de ce que j'en avais vu. Mais ce don, je ne pouvais décemment le laisser entrer dans son cœur en le touchant d'avantage. Pourtant quelque chose brisa en quelque sorte ma résolution. J'avais envie de savoir ce qu'il lui arrivait et pour cela, il fallait que j'avance, que j'arrête d'avoir peur. Alors prenant une grande inspiration, je pris sa main en reprenant doucement la parole.

« Très bien rentrons à la tour, mais ne me demande pas d'oublier ça. J'aimerais savoir et t'aider si c'est possible. Tu ne te débarrasseras pas de moi si facilement. »

Un sourire sincère se posa sur mes lèvres, alors qu'un flot continue de sentiments affluait vers moi. Je ne me sentais pas encore à l'aise, mais il n'y avait rien de violent. Nous nous dirigions donc vers Karek qui m'attendais. Je pouvais sentir son impatience. La fatigue nous tenait tous les deux, lui plus que moi, j'avais l'habitude de beaucoup me fatiguer, apprendre à utiliser un pouvoir était quelque chose de très particulier et de très mangeur d'énergie.

« Pardonne moi Karek. Tu nous ramène à la tour ? »

« Bien entendu. »

Il ne dit rien sur notre passager, tout simplement parce qu'il savait que je ne risquais rien. S'il y avait eu un problème, j'aurais de suite fait en sorte de le régler, mais Kaleb n'était pas un problème. Je le laissais donc nous ramener à la tour, le remerciant de son travail et de son attention. Il me signifia de faire attention encore une fois. Tel une mère poule. Il n'avait que quelques années de plus que moi, mais j'avais l'impression d'avoir un autre frère à mes côtés. Je savais que son rôle n'était pas le plus favorable. Si je perdais le contrôle ce serait à lui de régler le problème. Je ne savais pas ce qui était le plus enviable, mais j'acceptais que ce soit lui qui dispose de ce droit. Avec le sourire doux que je réservais aux membres de ma famille, je le regardais s'en aller. Je me tournais avec vers mon collègue du second cercle.

« Je t'en prie, dit moi ce qu'il se passe. Je m'inquiète pour toi. J'ai peur qu'il t'arrive quelque chose de grave. Je ne vais pas m'enfuir comme une sauvage tu sais. »

Je le regardais presque implorante. Je ne me liais pas réellement avec les gens, je les évitais même, mais j'avais toujours bien aimé Kaleb et j'avais réellement envie de lui venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 11 Aoû - 21:06

La route fut assez longue pendant tout ce silence, je gardais la main d'Esthia dans la mienne, laissant apparaître un sourire sincère sur mes lèvres et essayant de ne pas trop ressentir de choses, même si je sais bien que la moindre sensation sera ressentie par ma collègue.

L'ami d'Esthia parti alors après qu'elle l'eut remercié pour son travail, le libérant sûrement pour qu'il puisse aller se reposer, car même moi je pouvais voir la fatigue dessinée sur son visage. Je le regardais partir tandis qu'Esthia se retourna vers moi, reposant encore ces même questions sur le sable dans ma gourde. Pourtant, on ne se connais pas tant que ça elle et moi, nous n'avions jamais vraiment discuté jusqu'à maintenant. Je relâchais sa main, soupirant un long moment.

" Tu veux vraiment savoir pourquoi j'ai du sable dans ma gourde?... Allons dans un endroit plus discret s'il te plait..."

Je pris alors la route de la bibliothèque de la tour, faisant attention à ce qu'Esthia me suive bien, je sais pertinemment qu'elle connais la tour aussi bien que moi mais avec son don ça doit pas être facile de se concentrer pour voiler les sentiments des personnes et suivre la route en même temps, alors si je peux lui faciliter les choses...

Nous arrivons alors au lieu de rendez-vous, drôle d'endroit d'ailleurs pour un premier tête à tête. Je me mis à sourire à cette pensée, me sentant bien plus à l'aise dans ce lieu, entouré de tant de récits divers et variés sur notre histoire et celle des autre peuples, un vrai trésor pour quelqu'un comme moi.

" Bien... Alors voilà... Je... Je dois me nourrir de sable...

J'ai alors baissé la tête suite à cette phrase, attendant à ce qu'elle me hurle dessus ou qu'elle parte en courant en me traitant de monstre... Soudain, je ressenti une légère sensation étrange, mon ventre faisait encore des siennes, c'était l'heure de refaire le plein et je n'avais pas d'autre choix que de le faire devant Esthia, alors, sortant ma gourde pour verser du sable dans ma main, j'ai mangé celui-ci en regardant Esthia, inquiet de sa réaction suite à cet acte. Avalant alors le sable et remettant la gourde à ma ceinture, j'ai bu un coup d'eau avant de reprendre la parole.

" Si je ne fais pas cela, je pourrai en mourir..."

Peut-être que je n'aurais pas dû rajouter cela mais autant tout lui dire maintenant, de toute façon cela ne changera pas grand chose...


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 11 Aoû - 22:55

J'attendais ses réponses, tranquillement comme je savais le faire. Le calme, c'était ce qui me caractérisait le plus en vérité. Si je n'étais pas calme, comment ferais-je pour contrôle de pouvoir et comment ferais-je pour finalement aider dans ces enquêtes ? Mais le moment n'était pas réellement aux réflexions. J'étais inquiète et je savais que mon obstination n'était pas réellement plaisante. Lorsqu'il retira sa main, je me sentis vide. Je ne m'étais pas réellement aperçu que j'avais en quelque sorte accepté le fait d'être lié à lui. Étrange sensation que celle-là, étrange surtout le fait que j'étais resté en contact avec lui plus de quelques secondes comme je le faisais d'habitude. Je savais que cela pouvait paraître étrange. Je n'étais pas du genre à aborder les autres, je les évitais même, me tenir loin d'eux rendait plus simple mon don, cependant voilà.je m'inquiétais aussi pour tout ceux que je connaissais de près ou de loin. Et lui je ne savais pas pourquoi mais quelque chose m'avait poussé vers lui et m'avait fait m'inquiéter dés que je l'avais vu faire. Une intuition peut-être, je ne savais pas, je marchais souvent aux sentiments, pas réellement aux intuitions, mais les sentiments étaient des intuitions non ?

Je m'étais une fois de plus perdu dans mes pensées lorsqu'il reprit la parole. Ainsi donc il allait peut-être répondre à mes questions et ainsi je serais bien moins inquiète. Je comprenais par contre son besoin de faire cela dans un endroit plus calme. Inutile de se donner en spectacle devant tout le monde n'est-ce pas ? Je le suivais donc tranquillement. Je remarquais sa façon de faire et je le remerciais intérieurement. Il était étrange comme quelques mètres pouvait parfois me prendre des minutes interminable. J'avais tendance à me laisser accaparer par tous ces sentiments qui passaient et repassaient en moi, perdant parfois le fil de la réalité. Je me concentrais donc sur lui pour avancer et finalement nous arrivions dans la bibliothèque. Endroit oh combien important pour moi. J'aimais être ici et je pouvais sentir que lui aussi. Nous ne l'aimions probablement pas pour la même raison. Moi, c'était parce que le calme de l'endroit mettait au repos mon cœur et mon don, lui je ne savais pas vraiment. Ce fut alors que je compris le pourquoi de cette gourde.

Il mangeait du sable. Mais comment cela était-il possible. Enfin je doutais fortement qu'il soit né ainsi. Était-ce son pouvoir qui faisait cela ? Il n'avait réellement pas de chance franchement. Alors qu'il baissait la tête, je fus tenter de lui la faire relever, mais une autre réplique vint alors remplacer mon inquiétude par de la peur. Mourir ? Oh mon dieu, c'était là une grosse contrainte, heureusement que le sable ne manquait pas, mais ce devait être réellement pénible et surtout ça ne devait pas être vraiment bon. Je laissais de côté mes réflexions pour cette fois-ci m'avancer vers lui et lui relevais le menton. Il était plus grand que moi, mais ça ne m'empêchait pas de le regarder dans les yeux. Je refusais de le juger pour cela, de m'en aller. Il n'y pouvait rien, tout comme en le touchant ainsi je ressentais ses sentiments se déverser en moi.


« Cela n'a rien de honteux. Je me doute que ça ne doit pas être facile. J'évite le contact des gens parce que pour moi c'est compliqué. Nous avons tous des contraintes, plus ou moins importantes, mais je t'avouerais que celle là je ne l'avais pas vu venir. »

Un sourire se dessina sur mes lèvres. Doux, rassurant. Je voulais lui montrer que je n'avais pas peur et que je ne comptais pas m'enfuir comme une voleuse. S'il savait ce que me causait mon empathie comme souci, il se rendrait compte que nous avions tous des problèmes avec nos dons. Je me demandais par contre si cela était de naissance.

« Ce besoin de se nourrir ainsi, il t'es venu dés ta naissance ou alors bien plus tard ? On peut faire quelque chose pour toi ? Enfin je ne sais pas, il y a peut-être des pistes pour te libérer de cette contrainte ? »

Je m'arrêtais pour me rendre compte qu'il n'avait probablement pas envie d'en parler. Je me repris alors, relâchant le plus doucement possible ma pression sur son menton.

« Excuse-moi. Si ça te dérange d'en parler, je ne le ferais plus. Je me suis déjà montré assez curieuse comme ça. »

J'avais envie de comprendre et de l'aider, mais peut-être que ce n'était pas possible. Cet homme, il avait besoin de quelqu'un qui puisse l'aider, je n'étais pas certaine d'être de celle-là, mais je voulais pouvoir faire le maximum pour lui comme je faisais avec les autres, comme je faisais dans mes enquêtes, si seulement je pouvais en savoir plus sur ce qui lui était arrivé. Je restais silencieuse, portant mes mains vers les livres à ma portée. Toucher des livres étaient moins problématique que les hommes ou les femmes, eux ne pouvaient pas me déverser des tas et des tas de sentiments dans le cœur, alors je me laissais aller à savourer la texture des différentes couvertures. C'était ce que je pouvais me permettre de mieux dans cette vie, savourer les textures des objets non vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 11 Aoû - 23:19

Elle continuant de me sourire, cherchant sûrement à être rassurante, me relevant alors le menton, je la regardais de mes yeux jaunes, allant repasser une de ses mèches derrière son oreille par réflexe en lui rendant son sourire et en l'invitant à s'installer à une table.

Sans un mot, je sorti ma gourde de sable et déversa le contenu sur la table, faisant en suite virevolter le sable pour reconstruire la scène où j'avais touché cette aiguille.

"Tu vois le petit personnage là en bas du gros morceau de sable? C'est moi, et le morceau de sable c'est une aiguille noire...

Je fis alors bouger le petit personnage jusqu'à le faire toucher l'aiguille puis fis en suite légèrement exploser le sable pour qu'il prenne finalement la forme de ma maison avec moi dans mon lit au réveil.

"Voilà ce qu'il s'est passé... J'ai touché une aiguille noire et je me suis réveillé avec ce problème, entre les deux, je ne sais pas ce qu'il s'est passé...

Je continuais de l'observer en silence, je savais que si elle touchait le sable ça ne lui ferai rien, peut-être voudra-t-elle s'amuser à revoir la scène et déplacer quelques éléments que sais-je... En attendant, je profitais du lieu pour souffler un peu, me détendre dans ce calme avec les odeurs de livre qui nous entourent, je pourrai presque passer ma vie ici tellement je m'y sens bien.

"Et ça ne me dérange pas d'en parler ici, en dehors par contre, c'est une autre histoire...

Je pense qu'elle pouvais très bien comprendre pourquoi, je n'allais pas hurler sur tout les toits que je mange du sable afin de survivre, on m'aurai pris pour un fou ou pire, je me serai fait exécuté... Mais ce n'était pas le moment de penser à de telle choses, là je devais me concentrer afin d'expliquer le plus clairement possible mon histoire à ma camarade.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Mar 12 Aoû - 13:36

Il était quelqu'un d'étrange et en même temps quelqu'un de très doux. Je ne pouvais imaginer la galère que s'était de devoir survivre de cette manière. Pas forcément parce que le sable ne devait pas avoir un goût merveilleux. Cela dit en passant je doutais que cela soit très agréable tout de même, mais surtout parce qu'il s'agissait d'une contrainte énorme. Certes je devais éviter tout contact avec les autres, enfin surtout les contact prolongés, je faisais aussi en sorte d'éviter les foules car si le sentiments se cumulaient en moi je ne risquais pas d'en mourir non plus. Je ne pouvais imaginer ce que cela faisait d'être dépendant de la sorte. Je le laissais remettre ma mèche derrière mon oreille, il pourrait y passer des jours et des jours s'il chercher à ce qu'elle y reste. Mes cheveux avaient tendance à n'en faire qu'à leur tête un peu comme moi finalement. Et finalement il m'invita à m’asseoir à une table.

Une fois assis, je le vis détacher sa gourde et verser le sable sur la table. Et finalement il me montra en image ce qu'il s'était passé. Ainsi donc, il avait touché une des aiguilles. Même-moi je n'avais jamais osé trop m'en approcher. J'avais pu remarqué ce que cela faisait lorsque mon pouvoir était hors de contrôle et pour être tout à fait honnête je n'avais pas encore envie de mourir et de laisser derrière moi tout ce que j'avais entrepris pour le moment. Il me restait encore des choses à faire avance de pouvoir penser au repos de mon âme. De plus, j'avais un nouvel objectif pour le moment, aider Kaleb et pour cela il allait falloir que je fasse appel à toutes mes connaissances et tout ce que j'avais pu voir. Je regardais alors les scènes défilé devant moi, comme un théâtre de rue où les marionnettes s'animaient. Un sourire se dessina sur mon visage j'avais adoré ça étant enfant. Une phrase m'échappa.


« Je pense que tes enfants adoreront que tu puisse leur raconter des histoires et les faire vivre. »

Un autre sourire. J'aurais adoré cela et finalement, alors qu'il finissait par me dire que ça ne le dérangeait pas. Mon attention se fit un peu plus distante, cherchant à comprendre ce qui avait pu changer. Notre corps était fait d'eau et de chair et si les aiguilles avait changé la structure de son corps, liant son don à sa chair en quelque sorte. J'observais les figurine de sable et les touchait du bout du doigt. Je ne voulais pas les casser et je prenais un soin tout particulier à les effleurer. J'avais l'impression de pouvoir sentir son pouvoir à travers ses création, s'était quelque chose d'étrange. Je finis par relevé la tête un peu dans le vague encore de mes observations. Je finis cependant par reprendre la parole.

« Tu as probablement dû voir cela avec l'archi-psyjiic et peut-être qu'il a eu la même réaction que moi, mais vois-tu je pense que l'aiguille a altérer ton corps. Je me demande si en la touchant tu n'aurais en quelque sorte lié ton don du sable à ton corps. Comme si désormais tu étais en partie fait de sable. Je sais que ça doit paraître étrange de dire cela, mais je pense que ton corps s'est retrouvé altéré dû probablement à l'énergie de l'aiguille et qu'il a changé un peu ta physionomie. »

Je m'arrêtais un instant, repensant ce que je venais de dire. Ça pouvait paraître brouillon et surtout hors de propre, mais je savais que les aiguilles étaient faite d'énergie pures. Notre corps pouvait donc entrer en résonance avec elle, il était donc tout à fait possible d'altérer notre état physique à cause de ces aiguilles non ? Je regardais ses mains, étrange j'avais envie de le toucher pour vérifier ma théorie, mais en y repensant bien j'avais tenue sa main tout à l'heure et elle ne semblait pas être différente de la mienne. Je finis par sortir de mes pensées pour plonger mon regard bleuté dans ses yeux si doré. Je finis par reprendre la parole.

« Excuse-moi, je cherche constamment une raison à tous les problèmes que je rencontre. Je ne voudrais pas te déranger avec mes théories fantasques. »

Un nouveau sourire. Je n'avais réellement pas envie de l'ennuyer avec toute mes théories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Mar 12 Aoû - 17:35

Pendant que je faisais bouger tout ce sable, j'observais Esthia, attentive aux images qui défilaient devant ses yeux, voyant ses cheveux qui revenaient devant son visage. Elle paraissait beaucoup plus normale que moi, elle n'a pas de cheveux blancs ni des yeux jaunes, le seul point particulier est son don qui dois parfois être plus un problème qu'un cadeau.
Sa phrase me fit revenir sur terre, et je me mit alors à ricaner légèrement.

" Mes enfants? Si jamais un jour j'ai l'occasion d'en avoir, je ne manquerai pas de leur faire de telles histoires."

Elle me souriant tendrement, allant en suite effleurer le sable, hésitante, peut-être avait-elle peur de le casser, mais, comment serait-il possible de casser du sable? Je lui ai donc montré qu'elle pouvait y aller plus franchement sans rien craindre, tapotant les structures avec ma main afin de prouver qu'elle étaient solide. Elle me dit en suite ce que l'archi-psyjiic m'avait fait comprendre, l'aiguille avait altéré mon corps. Mais ça je le savais déjà, et je n'avais pas d'autre solution pour survivre que de manger du sable.

" C'est exact, l'archi-psyjiic m'a déjà expliqué tout ça et c'est grâce à lui que je sais que je dois manger du sable. Mais il n'y a rien d'autre à faire Esthia, ce qui a été fait ne peut plus être modifié."

Elle me fixait de ses yeux bleu en souriant, me disant qu'elle ne voulait pas m'embêter encore une fois.

" Arrête de t'excuser Esthia, je t'ai dis que tu ne me dérange pas."

Je lui rendis son sourire, faisant en suite revenir le sable sur l'image de départ avant le contact avec l'aiguille, pensant qu'elle voudrai peut-être revoir la scène une nouvelle fois. Plus j'observais ma collègue et plus je pouvais voir à quel point elle essayait de réfléchir à toute les solutions possible et imaginable, c'est très gentil de sa part de s'inquiéter comme ça pour moi, mais je ne suis pas en danger... Enfin si, mais j'ai un moyen de survivre, et je n'ai surtout pas envie qu'elle se fasse autant de soucis envers moi, elle ne me connais que très peu, et, si un jour je dois mourir à cause de ce don, je ne voudrai pas qu'elle pense que c'est à cause d'elle...


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Mar 12 Aoû - 20:00

Il est étrange comme certaine situation peuvent paraître tellement compliqué alors que tout est si simple. Sa réponse quand à ma phrase me fit sourire. Étrangement je m'étais attendu à cela. J'avais pu le remarquer au fil des jours passé aux temple. Il était agréable, doux et à la fois passionné avec les enfants. Nombreux étaient les petits qui se pressait dans les couloirs du temple. Je me souvenais encore de mon arrivée ici. Je n'avais alors que sept ans. Sept ans et j'avais déjà faillit tuer quelqu'un. Bon après il l'avait bien cherché vu que son but premier avait été de me kidnapper, mais le problème c'était que tout avait débuter à cette époque. Mon frère deux ans plus tôt entrait chez les Doss'Ta et moi, je rentrais finalement chez les Pyjiics, cela avait eu raison de la santé mentale de ma mère. Mon père avait décidé deux ans plus tard de mettre au goût du jour l'enfant né de sa relation avec sa maîtresse. Je l'avais accepté assez facilement, tant qu'il s'occupait de ma mère le reste m'importait peu, Andrass par contre c'était une autre histoire. Mais je m'égarais.

Je repris donc le fil de la conversation lorsqu'il me confirma que l'archi-psyjiic lui avait déjà expliqué cela. Cependant lorsqu'il me dit qu'il n'y avait rien d'autre à faire je ne pus m'empêcher d'avoir envie de le contredire. J'avais pu lire de nombreuses choses sur le sujet. J'avais fait des incursions dans la bibliothèque et d'ailleurs j'en faisais encore très souvent. Je me posais toujours dans un coin des plus sombres les trois quarts du temps pour éviter tout contact avec le monde et il me semblait que j'avais pu lire pas mal de chose sur le sujet. Je ne me pensais pas aussi sage que l'archi, mais j'étais certaine de ce que j'avais lu. Une bonne raison pour lui faire part de ce que je savais.


« En fait ce n'est pas tout à fait vrai. Certains écrit stipule que toucher les aiguilles altèrent l'identité originel de la personne et la lie à sa magie en quelque sorte. D'autre écrit disent aussi qu'en touchant de nouveau une aiguille il serait possible d'observer le même phénomène. L'énergie qui se déversent dans ses aiguilles entrent en résonance avec l'énergie de notre propre corps. C'est pour cela que l'altération est possible. »

Je m'arrêtais quelques secondes cherchant les mots exacts que j'avais lu, mais ils ne me revinrent pas réellement en mémoire. Je finis par reprendre la parole.

« Seulement, personne ne sait si toucher de nouveau une aiguiller permettrait de revenir en arrière ou alors de faire pire que l'état actuel. Je ne suis pas certaine que cela soit une solution à la toute fin. »

Nouveau sourire. Je me demandais bien ce qu'il m'arriverait si je touchais l'une des aiguiller. Alors qu'il me disait d'arrêter de m'excuser, il remit le dessin de départ. Ma main, frôla une nouvelle fois les dessins de sable. Ce n'était pas parce que j'avais peur de les casser, mais surtout parce que chaque de ces dessins venait d'un sentiments associé à un souvenir. J'avais l'impression de pouvoir les ressentir en les touchants alors je ne les touchait pas réellement. Que m'arriverait-il si je venais à toucher une aiguille. La question me taraudait l'esprit, peut-être que cela me permettrait de l'aider. Mais cela en valait-il réellement coup ? La fois ou je m'étais approché de l'une d'elle, j'avais sentis mon pouvoir se décupler, les sentiments s'étaient collés à moi tel un aimant. J'avais eu du mal à supporter cela et plus je m’entraînais, plus je comprenais à quel point ouvrir mon esprit rendait ce don puissant. Je ne voulais pas devenir un phénomène de foire.

« Pardonne-moi. Je suis quelqu'un de très curieux, alors j'ai toujours tendance à m'excuser de poser des questions et de chercher à comprendre. Je te rassure, lors d'enquête je ne m'excuse pas. »

Nouveau sourire. Mon attention n'était plus focalisé sur les dessins. Je tentais de trouver quelque chose sur lequel focalisé mon regard. Mon cœur ressentait trop de chose en ce moment peut-être devrais-je levé un peu le pied. Je n'avais jamais trop de repos en vérité. Je laissais alors de côté mes réflexions pour reposer mon attention sur Kaleb. Je ne le connaissais pas énormément, peut-être était-ce l'occasion.

« Alors dis-moi, quand est-ce que ton don s'est manifesté pour la première fois ? »

Je ne cherchais pas là à creuser pour comprendre, je voulais juste en apprendre plus sur lui, sa famille, ses raisons d'avoir choisis cette orientation ce genre de chose. Nous avions tous nos propres raisons et je savais aussi que bien que nous vivions tous dans le temple, nous ne nous connaissions pas toujours tous très bien. C'était l'occasion de réparer cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Ven 15 Aoû - 14:58

Je continuais de l'observer en silence, la voyant réfléchir par rapport à ce que j'avais pût lui dire, elle semblait très pensive et devait d'ailleurs penser à d'autre choses qu'à mon histoire, mais je ne voulais pas en savoir plus, je ne voulais pas l'embêter moi non plus à vrai dire. Lorsqu'elle me dit qu'elle avait lu certaines choses dans les livres de la bibliothèque, je ne pût m'empêcher de sourire, comprenant alors qu'elle aussi venait passer la plupart de son temps libre dans cet endroit, mais étrangement je ne l'avais pas vue, ou alors peut-être qu'elle allait se cacher dans un coin...

Certains disent que toucher encore une fois les aiguilles pourrait inverser le processus? Mais qui serait assez fou pour toucher une deuxième fois les aiguilles? Déjà que pour les toucher une fois il faut être quand même assez idiot...

" Personne ne sais si cela fonctionnerai car personne n'est assez fou pour toucher une aiguille noire deux fois... Qui dis que cela ne va pas me tuer si j'essai? Nous ne connaissons pas grand choses sur ces aiguilles et leurs effets, elles sont imprévisible."

A vrai dire, le peu de choses que nous savons sur ces aiguilles c'est qu'à proximité d'elles, nos pouvoirs se voient augmenter, comme si ils entraient en résonance. Pour ce qui est du contact avec les aiguilles, peu de gens peuvent en témoigner, je pense que cela dépend de la personne et de son pouvoir. Lorsqu'elle se remit à s'excuser encore une fois, je ne lui répondis que par un sourire, ne cherchant plus à l'arrêter de s'excuser pour rien.

Elle me regarda en suite, me demandant quand j'avais découvert mon pouvoir, je lui ai alors pointé les structures de sable qui étaient restées au même moment, à savoir juste avant le contact avec l'aiguille et, je fis bouger encore une fois la même histoire. Cependant, j'ai accentué un léger passage qu'elle n'avais peut-être pas remarqué, juste avant l'explosion, lorsque j'avais la main sur l'aiguille, celle-ci était resté collée, effrayant mes amis qui partaient en courant. J'avais essayé de les attraper, bougeant ma main dans le vent comme si ça allait faire quelque chose et, justement, il s'est passé quelque chose, le sable à mes pieds suivait les mouvements de mes mains, faisant des vagues fluides. En suite, l'explosion, et le réveil chez moi...

"Voilà ce qu'il s'est passé... Apparemment tout petit je pouvais déjà faire ça mais je ne m'en étais jamais rendu compte avant ce moment là."


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Ven 15 Aoû - 20:40

Sa remarque me fit sourire plus que de raison. Bien entendu que personne ne chercherait à toucher une aiguille deux fois. Il fallait être réellement dingue déjà pour la toucher une seule fois. Je me souvenais encore de la première fois que j'en avais approché une. Il ne m'avait pas fallut longtemps pour me rendre compte de ce qu'il se passait avec mon don. Trop puissant, trop aléatoire, je ressentais tout, tout était dans ma tête dans mon cœur. J'avais eu l'impression d'entendre le cœur des gens, d'entendre ce qu'ils voulaient, d'entendre ce qu'ils ressentaient. Une expérience que je n'avais pas envie de renouveler, surtout lorsque j'avais sentis l'énergie des sentiments déferler en moi. Je me souviens encore du regard de Karek. Paniqué à l'idée que je pourrais lui échappé et c'est ce qui aurait pu arriver s'il ne m'avait pas prix par la main et rassuré en m'éloignant de l'aiguille. Je ne savais pas ce que j'aurais pu faire s'il n'avait pas eu cette lucidité. Qui aurais-je tué cette fois-ci en perdant probablement la vie moi aussi. Je finis par regarder mes mains. Innocentes si on les regardait ainsi, mais tellement destructrice si je n'y prenais pas gare. Un soupir m'échappa. Ces souvenirs je n'avais pas réellement envie de les voir défilé devant mes yeux comme si cela n'avait été qu'hier que cela s'était passé.

À bien y regarder, je devais énormément à Karek. Lui qui m'avait pris en charge dés le début, lui qui avait fait énormément pour moi. Sans lui que serais-je advenu ? Probablement rien. Il m'avait appris à me battre et avec cet apprentissage était arrivée mon ma concentration et ma facilité à maîtriser mon pouvoir. J'étais un danger et je ne l'oubliais pas. On pouvait penser en me regardant que je n'étais rien d'autre qu'une fille un peu folle. Peut-être que je l'étais, après tout qui savait ? Tant de chose se passait dans la tête de gens et surtout dans la mienne. Mais tout ne se passait pas seulement dans ma tête, les trois quarts des choses commençaient dans mon cœur et s'était là tout le réel problème. Mon envie de rester à l'écart, ce côté froid qui disparaissait cependant avec les enfants parce que leur sentiment étaient quasiment toujours doux et non violent, le fait de ne jamais toucher qui que ce soit. Bien que j'avais touché Kaleb peu de temps auparavant. J'en avais payé le prix avec ce déferlement de sentiments et pourtant le long de la route, j'avais réussis à tenir le coup, je me demandais bien comment.

Je repris donc le fil de l'histoire lorsque je vis le sable bouger une nouvelle fois. Ce don me fascinait littéralement. Cette facilité à écrire une histoire sans rien dire. Je savais pertinemment qu'il me ressemblait beaucoup de ce côté. Je me forçais souvent à parler pour ne pas paraître trop distante, pour ne pas qu'on pense que je m'en fichais éperdument des autres, mais avec lui, il n'y avait pas besoin de parler, seulement de regardé. Je souriais toujours lorsque je sortis de la transe qui m'avait finalement fait voir comment tout cela été arrivé.


« Étrange comme chacun de nos dons se manifeste différemment . Étrange surtout le fait que certains naisse avec et s'en rendent compte de suite alors que d'autre vont mettre plusieurs années à se rendre compte de ce don et l'utiliseront sans aucune gêne et sans que cela ne cause du tort à qui que ce soit. »

Je pensais au miens, celui que je n'aurais pas pu éviter de remarquer peu importe les conséquences. Une bien étrange chose que cela. J'avais envie de le laisser seul, d'arrêter de l'ennuyer avec toute mes questions, seulement j'en avais une autre qui me taraudait l'esprit. Je fixais alors les yeux de mon interlocuteur, ces yeux couleurs sable et finalement je posais la question dérangeante.

« Si jamais tu n'avais pas toucher cette aiguille, penses-tu que tu serais dans ce temple actuellement ? »

Je savais que ce n'était pas une question facilement, on ne savait jamais réellement comment cela aurait pu se passer autrement.

« Penses-tu que tu serais libre comme les autres ? »

Car c'était cela la véritable question. La liberté, celle qu'on nous enlevait en quelque sorte. Je ne me plaignais pas, mais j'aurais aimé aller voir ma mère seule, sans chaperon pour vérifier si je n'allais pas m'en aller. Étrangement Karek me suivait assez souvent, peut-être trop souvent. Étais-je si imprévisiblement que cela ? J'aurais aimé pouvoir aller voir ma famille, parler avec mon frère, mon demi-frère, voir ma mère qui n'allait pas bien. Peut-être que je pourrais faire quelque chose pour eux... ou peut-être pas. Je ne savais pas trop si c'était mieux d'être enfermé ou libre. Mais à choisir, j'aurais préféré n'être un danger pour personne, ainsi ma mère n'aurait peut-être pas perdu l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Mar 19 Aoû - 23:49

Elle continuait de me regarder, changeant de moi aux sculptures qui bougeaient comme de vrais mérrenthien en modèle réduit. Et comme elle dit, il est vrai que les dons ne se manifestent pas tous de la même façon, certains le savent dès la naissance et d'autre ne s'en rendent compte que bien des années plus tard. Je suis presque sûr qu'Esthia elle, ne pouvait pas faire autrement que se rendre rapidement compte qu'elle possède une telle capacité, les émotions des personnes de son entourage ont dût l'envahir plus d'une fois, je n'ose même pas imaginer ce que ça doit faire de ressentir toute les émotions des personnes en même temps...

Elle me demanda à un moment ce qu'il se serait passé si je n'avais pas touché cette aiguille, c'était là une très bonne question que je m'étais déjà posé à moi-même quelques fois, aurais-je découvert un jour mon don, serais-je entré chez les Psyjiics, est-ce que j'aurai eu la même envie de devenir archi-psyjiic, est-ce que j'aurai eu une vie plus saine avec une femme et des enfants? Tant de questions qui circulaient souvent dans mes pensées, il est vrai que si je n'avais pas touché ces aiguilles je n'aurai pas aujourd'hui ce problème de devoir me nourrir de sable afin de survivre, mais est-ce que j'aurais rencontré toute ces personnes ici?

" A vrai dire je ne sais pas vraiment, déjà je pense que je n'aurai pas cette contrainte de devoir manger du sable, mais après, est-ce que j'aurai seulement découvert mon don? "

Serais-je libre? Là aussi une autre question importante, même si je ne me sentais pas vraiment enfermé ici, il est vrai qu'au début je me sentais triste d'avoir abandonné ma famille et mes camarades de jeu pour me retrouver tout les ours entre quatre murs à ne pouvoir observer l'extérieur qu'à travers des ouvertures de la tour, ne pouvant jamais vraiment prendre le temps d'observer le désert car je devais toujours me rendre à un point où à un autre pour suivre mes leçons. Mais j'ai rapidement compris que si j'étais ici c'est pour mon bien, non pas pour m'enfermer ou me torturer, alors j'ai appris à aimer cet endroit et les gens qui s'y baladent et maintenant je considère ce lieu comme une deuxième maison.

" Je ne me considère pas vraiment enfermé ici, au deuxième cercle nous sommes assez libre de pouvoir sortir. Même si moi je le fais sans protecteur..."

Il est vrai que j'avais toujours vu les membres du deuxième cercle avec un protecteur assigné, était-ce parce-que j'avais décidé d'emprunter la voie de l'enseignement que je n'en avais pas? Peut-être, mais je n'allais pas non plus aller  le demander aux supérieurs, de peur qu'ils m'en mettent un, j'aime trop me balader seul dans le désert à la recherche de celui ou celle qui deviendra mon apprenti.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Mer 20 Aoû - 11:48

Les formes de sable me semblait plus amusantes de réelles désormais, j'écoutais ce qu'il avait à dire, j'écoutais ses réponses à ses questions et je comprenais en partie ce qu'il pouvait ressentir. Effectivement cette contrainte qui lui incombait, il ne l'aurait sans doute pas, cela aurait été par contre dommage qu'il n'ait pas découvert son don. Pouvoir créer ce genre de chose, les faire évoluer telle une histoire, s'était réellement quelque chose de magnifique non ? Je n'imaginais pas me retrouver sans pouvoir pour être honnête, mais je n'imaginais pas non plus subir cela toute ma vie. D'extérieur, on pouvait penser que tout allait bien, que ce n'était rien qu'un don. Mais intérieurement tout était différent. Jamais je n'aurais pu passer à côté de cette empathie. Je ne savais pas réellement comment tout cela s'était passé bébé, mais lorsque je me rappelais mes cinq ans, je ne pouvais le concevoir autrement. Ce don était une partie intégrante de moi. Lorsqu'il me dit qu'il ne se considérait pas enfermé, là par contre, j'eus du mal à le comprendre, mais je me rendis compte que le lot de chacun d'entre nous n'était pas le même. Effectivement, contrairement à moi il semblait bien plus libre.

« Je pense qu'effectivement contrairement à moi tu es bien plus libre. Tu as de la chance de ne pas être considéré comme une bombe sur le point d'exploser. »

Un fin sourire triste se dessina sur mon visage. Je savais parfaitement ce que je voulais dire par là. Si j'étais un Psyjiic du second cercle, ce n'était pas pour cela que j'étais aussi libre que certains comme Kaleb. Mon don était puissant et surtout imprévisible. S'il était évident pour moi que je le maîtrisais, je savais aussi que je pouvais chuter à tout instant. Tout était lié au sentiments, ces mêmes sentiments qui géraient la vie de chacune des personnes présentes sur Merreth. Comment pourrait-il en être autrement ? Pourquoi ne me surveillerait-il pas pour éviter tout problème ? Karek était celui qui avait été choisis pour tenir ma laisse. Celui qui pour le moment était le seul à pouvoir me faire sortir de mes transes lorsque j'avais un trop plein d'émotion. Je ne savais pas pourquoi, mais il était tel un frère pour moi, un jumeau, comme si nous étions lié peu importe ce que nous voulions d'autre.

« Même si je sors sans protecteur, je sais que quelqu'un me suit constamment. Je ne peux pas leur en vouloir après tout. Il ne me faudrait pas grand chose pour que je puisse décimer quelques personnes. Enfin je te rassure, je me contrôle largement, mais c'est ce qu'ils doivent penser et je ne peux pas les en empêcher. »

Oui, je ne pouvais pas les empêcher d'avoir peur. Certaine personne sont moins puissante que d'autre, certains possède même des dons qui n'était pas du tout dangereux. Moi j'avais hérité d'un don qui pouvait faire mal. Je me souvenais encore lorsque cet homme était arrivé près de moi, lorsqu'il m'avait prit par les bras pour me soulever. Sa cupidité, son envie, son désir et ma peur, ma panique s'était mêlées pour ne faire plus qu'un me fournissant une énergie hors du commun. Je me souviens encore de ma mère qui arrivait paniqué vers moi et de mon père qui accompagner de son protecteur venait me délivrer, mais ils n'eurent pas le temps de faire quoi que ce soit. J'avais posé mes mains sur le corps de l'homme en face de moi, ses sentiments m'avaient submergés, balayant toute raison, mes yeux étaient devenus totalement bleu et la seconde partie de mon don avait fait le reste. Je me souvenais encore de la sensation, cette énergie hors du commun que j'avais expulsé de mon corps vers le sien.

Il m'avait alors lâché prise, mais je n'en étais pas resté là, j'avais de nouveau usé de ce pouvoir pour l'expulser vers le mur contre lequel il avait buté et finalement je m'étais écroulé. L'énergie dégagé de mon corps, si j'avais su à cette époque que ce don me ferait enfermé, je crois que je l'aurais maudit. Mais maintenant qu'est ce que je pouvais y faire. Je regardais mes mains qui était la source de tout ce pouvoir. Je ressentais tout le temps les gens autour de moi, mais quand je les touchais, c'était encore pire. Je ressentais toutes leurs émotions. Je n'avais touché personne depuis très longtemps, enfin j'évitais un maximum, je l'avais fait pour Karek, pour le reconnaître parmi la foule en cas de besoin, je l'avais fait pour Kaleb il y avait peu de temps et si ça m'avait ébranlé, étrangement je ne m'étais pas sentis trop submergée. Je l'avais fait pour des enfants, mais les enfants s'étaient différent. Leurs sentiments ne contenaient pas de violence, pas de méchanceté, s'était quelque chose de doux et de plaisant. Mais toucher quelqu'un pour le simple plaisir de ressentir sa musculature, pour le simple fait d'être intime avec lui, ce n'était pas possible.

Je pensais que pour Kaleb ce serait compliqué. Comment expliquer à la femme qui lui plairait qu'il devait se nourrir de sable pour ne pas mourir ? Mais moi ? Comment ferais-je alors que toucher simplement quelqu'un me mettait dans un état de rejet constant. J'avais évité tout cela, j'avais fait en sorte de repousser toutes ces appréhensions, mais je ne pouvais pas faire autrement. Chaque fois les mêmes rengaines, chaque fois les mêmes peurs. Je souriais pour moi même et reprit la parole.


« Quelle vie n'est-ce pas ? »

Je souriais toujours, tordant doucement mes mains, j'étais ainsi et pas autrement, changer serait me perdre moi même.

« Excuse moi pour tout ça, je me pose juste des questions. Je n'ai pas envie de m'en aller d'ici parce que j'ai réellement l'impression d'être chez moi. J'aime ce que je fais, c'est juste que... »

Mon don était trop aléatoire et intrusif. Tout cela était difficile à gérer, mais peu importe, je devais le faire car si mon don était lourd à porter, il pouvait servir et ça je le savais parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Ven 22 Aoû - 13:40

Elle m'observais sans dire un mot, écoutant attentivement ce que je disais. Elle semblait me comprendre, au moins une personne qui essai d'en savoir plus avant de fuir en courant après que j'ai avoué manger du sable. D'un certain point de vue, cela me faisait du bien de pouvoir enfin parler de tout ça avec quelqu'un au lieu de rester renfermé sur moi-même, et plus la discussion avançait, plus je commençais à m'attacher à Esthia, comme si au fond de moi je ressentais qu'elle serai la seule personne à bien vouloir discuter avec moi sans avoir un regard empli de peur.

Je semble plus libre qu'elle? Sûrement, il est vrai que moi je n'ai pas de protecteur qui me suis tout les jours afin de s'assurer que je ne fasse pas de bêtises avec mon don. Mais je sais bien que mon don peut s'avérer dévastateur, même si j'arrive à le contrôler sans trop de problèmes, il suffirait d'un moment de panique pour que je n'arrive plus à me contrôler et que je finisse par tuer quelqu'un...

" Tu as raison j'ai une certaine liberté. Mais même si je n'ai pas de protecteur, mon don reste vraiment très dangereux. A première vue ce n'est que du sable, mais... "

Plutôt que de tout lui expliquer je préféra encore une fois lui montrer, je ne suis pas fort en discours alors autant lui faire comprendre plus directement. Je tenais une feuille de papier en l'air, la faisant rester droite, puis je fis tournoyer le sable et l'envoya très rapidement sur la feuille de papier, créant une légère bourrasque dans les cheveux d'Esthia et les miens. Lorsque je refis tomber le sable sur la table lentement, le papier qu'il venais de frapper était transpercé de toute parts, presque en lambeaux.

Elle semblait vraiment pensive, comme si à chaque fois, pendant les silences, elle pensait à quelque chose qui lui faisait de la peine. Était-ce son pouvoir qui lui rendait la vie compliquée? Ça je n'en doutais pas une seconde, ressentir toutes les émotions autour de soi ne doit pas être très pratique, en fait je ne pouvais pas vraiment savoir comment elle vivait tout ça, je ne pouvais que seulement supposer. Ou alors était-ce parce-que son don l'empêche d'avoir tout contact avec les personnes? Mais si elle tombe amoureuse, est-ce que la personne qu'elle aime lui ferait aussi ressentir toutes ses émotions au moindre contact?

" Excuse-moi de poser cette question mais... As-tu déjà été intime avec quelqu'un? Est-ce que là aussi tu étais envahie par ses sentiments? "

J'avais vraiment envie de savoir si ça changeait quelque chose, peut-être qu'elle pourrai mettre son don en veilleuse si la personne qu'elle aime lui voile tout ça. Elle s'excusa encore une fois, ce qui me fit sortir un léger rire, elle n'arrêtai pas de s'excuser pour tout ça mais elle ne me dérangeais absolument pas.

" Cesse de t'excuser, moi aussi je me pose des questions comme tu peux le remarquer. Ton don est trop aléatoire c'est ça? Et on te surveille car on ne sais jamais quand tu pourrais perdre le contrôle... Penses-tu que, en étant au contact d'une personne dont tu serai amoureuse, cela pourrai brider ton don? "

Je venais de poser deux fois la même question d'une manière différente mais cela m'intriguait vraiment, j'avais envie de trouver un moyen pour Esthia de faire qu'elle soit moins inquiète par rapport à la réaction incontrôlée de son don. Si elle cherchait une solution pour que j'arrête de manger du sable, moi j'en chercherai une pour faire qu'elle soit plus heureuse.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Ven 22 Aoû - 19:24

Cela faisait réellement des années que je n'avais pas discuter aussi longtemps avec quelqu'un. Depuis que j'étais rentré chez les Psyjiic j'avais augmenté ma réserve, je m'étais retranché dans mon intérieur de peur de ne blesser quelqu'un. Lorsque certains avait appris pour mon don, ils s'étaient éloignés de moi, aussi sûrement que je l'avais fait pour eux. Ma vie se résumait une une seule personne finalement Karek. Le seul qui avait su m'accepter avec mon empathie, qui avait su en tirer partit. Je lui devais tellement que plus j'allais dans le temps et plus je me demandais comment j'allais faire pour lui être redevable. Plus qu'un ami, il avait été pour un père et un frère. J'avais toujours eu l'impression qu'il ma protégeait dans n'importe quelle circonstance. Je souriais bêtement à cette pensée et reporta alors mon attention sur Kaleb qui avait repris la parole. Il me montrait cette fois-ci son pouvoir destructeur. Oui je savais bien que chacun de nos dons étaient destructeur, mais je n'avais pas voulu dire que le sien l'était mien, c'était juste que le mien était réellement instable, plus instable que ceux des gens ici.

« Je ne dis pas que ton don n'est pas dangereux. Ce que je veux dire, c'est que tu as moins de chance de déraper que moi, car la partie dangereuse de mon don fait appel à mon empathie. Ce qui rend mon pouvoir plutôt instable suivant les instances supérieur. D'où le fait de la constante surveillance. Je ne leur en veux pas, je sais très bien que je pourrais déraper du jour au lendemain si je me retrouvais dans un trop plein de sentiment. Je sais aussi que ce serait rapidement la galère. Je n'ai pas eu à essuyer ce genre de problème depuis mes sept ans, mais un accident est si vite arrivé. »

Oui, ces accident qui rendait mon quotidien compliqué, sous la surveillance d'un protecteur. À chacune de mes sorties je me savais suivis. Souvent il s'agissait de Karek, d'autre fois de quelqu'un d'autre. Seulement je savais que depuis peu Karek avait quelqu'un dans sa vie et de ce fait, je sortais bien moins. Je devais au moins lui laisser vivre sa vie tout de même. Il ne devait pas être enchaîné à moi, je ne l'aurais pas supporté. Perdue une fois de plus dans mes pensées, je faillit louper le début de la question de Kaleb. Question qui me laissa sans voix durant un moment. Je finis par poser le regard sur mes mains. Intime avec quelqu'un ? Mon cœur s'emballait quelque peu. Pas parce que j'avais quelque chose à me reprocher mais surtout parce que... c'était réellement un sujet qui je considérait limite comme tabou, j'avais déjà énormément de mal à en parler avec mon frère alors avec Kaleb. Seulement j'avais posé des questions intime aussi, sur son don, sur ce qu'il vivait, il m'était légitime de lui répondre. J'écoutais la seconde question avant de répondre et c'est les mains liés l'une avec l'autre que je pris le temps de répondre, n'osant pas le regarder.

« Je... Je n'ai jamais été intime avec qui que ce soit. Je n'ai même pas reçu de premier baiser comme tout le monde s'en vante. »

Je m'arrêtais un instant, rougissant un peu. Mon cœur s'emballait encore et finalement je repris la parole presque avec empressement.

« Je sais bien que c'est étrange, j'ai quand même vingt-cinq ans et je sais que c'est quelque chose qui aurait du se passer bien avant. Seulement ce n'est pas possible. Non seulement parce que j'ai toujours tout fait pour éviter tout le monde, mais surtout parce que peu importe le degré d'intimité, mon don se manifeste. Même avec mon frère ça me le fait et même ma mère. »

Je soupirais doucement, mon regard se pointa avec les fenêtres du temple. Le temps était si clair, si beau. Comme d'habitude finalement, je repensais au moment où tout était différent, à bien avant mes sept ans. Plus rien ne serait comme avant je le sais.

« Je ne pense pas qu'une certaine intimité puisse brider mon don, sauf si la personne possède un pouvoir qui annihile le mien, ce que je n'ai encore jamais vu. Et même ce genre de pouvoir je ne sais pas s'il serait efficace sur mon empathie. Je t'avouerais que je n'en sais rien. Je n'ose même pas essayé. Il n'y a qu'à voir ce qu'il s'est passé lorsque j'ai touché ta main tout à l'heure. »

Je ressentais encore la vague de sentiment. Cette vague, brutale qui venait se coller contre mon cœur comme quelqu'un en manque d'affection.

« Les sentiments semblent venir se réfugier dans mon cœur de peur de perdre ce qu'ils sont. Il m'est tellement facile de perdre le contrôle que ça me fait peur. Et toucher quelqu'un me fait encore plus peur. Alors j'évite tout ça au maximum. E suis quasiment persuadé de finir ma vie toute seule. C'est ainsi, tant pis, peut-être que ça changera, peut-être pas. J'en ai fait mon deuil depuis longtemps maintenant. »

Je finis par fixer de nouveau mon regard dans le sien. C'était bien la première fois que je parlais de cela avec quelqu'un d'autre que mon frère ou Karek, avec quelqu'un d'autre que ma famille. Je ne savais pas si cela m'effrayait ou me terrorisait, mais une chose était certaine, je lui devais au moins la vérité. J'espérais juste ne pas avoir à tout lui dire, le pourquoi de comment je m'étais retrouvé ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Sam 23 Aoû - 10:36

C'était bien une des rares fois où je parlais autant à quelqu'un, peut-être même la première depuis que je suis arrivé chez les Psyjiics, car même avec l'archi-psyjiic cela n'avais pas duré aussi longtemps. Je savais bien qu'elle ne voulais pas dire que mon don n'est pas dangereux, et elle as raison, je suis capable de mieux le contrôler qu'elle, mon don est beaucoup moins dépendant de l'environnement que le sien. Je me demandais tout de même ce qui pourrai se passer si jamais elle perdait le contrôle...

" Dis moi, sais-tu ce qu'il se passerai si jamais tu perdais complètement le contrôle? "

Elle se mit en suite à rougir après mes questions sur sa vie privée, me disant qu'elle n'avais jamais eu de relation vraiment intime avec quelqu'un, m'expliquant que même avec sa famille elle ressentais les même choses. Sa phrase me fit légèrement soupirer, je sais bien que les relations avec notre famille sont parfois très fort, mais le lien amoureux est bien plus différent, c'est un lien qui nous unie presque.

" Vois-tu, je pense tout de même qu'avec quelqu'un dont tu es amoureuse, cela changerai un peu. Un lien amoureux est bien plus différent qu'un lien amical ou familial... "

Je l'observais toujours, souriant, repensant au moment où j'avais tenu sa main pour venir ici, et même si moi je n'avais rien ressenti à part sa peau contre la mienne, elle as sûrement ressenti en elle toute mes émotions et elle dois maintenant savoir que je suis, un peu comme elle, quelqu'un qui se sent seul et qui est très souvent en train de réfléchir dans son coin. J'avais envie d'essayer quelque chose, je ne sais pas pourquoi, mais je voulais voir ce qui pourrai bien se passer.

" Dis-moi, est-ce que tu me permettrai de reprendre ta main? J'aimerai essayer quelque chose... Dis moi si tu ressens quoi que ce soit. "

Je me mis à tendre la main vers elle en souriant, recouvrant alors ma main d'une légère pellicule de sable, permettant à Esthia de ressentir les formes de ma main sans avoir de contact avec ma peau, peut-être qu'ainsi cela changerai quelque chose, vu que le sable ne transporte pas mes émotions elle ne devrai pas ressentir quelque chose, mais bien sûr ce n'était qu'un hypothèse, c'est à elle de me confirmer si elle sens mes émotions ou pas. J'aimerai qu'elle ne ressente rien, afin qu'elle puisse enfin pouvoir toucher quelqu'un sans être submergée par son don, même si la texture du sable est granuleuse, elle pourrai parcourir les formes de ma main sans crainte.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Sam 23 Aoû - 21:39

Parler de ça avec Kaleb me rendait quelque peu nerveuse. J'avais généralement du mal de parler de mes soucis et surtout de ces soucis là. Cependant, quelque chose me disait qu'il ne réagirait pas comme un type lambda en se moquant de moi, non j'étais persuadé qu'il allait réagir comme un frère, comme un membre de ma famille. J'avais besoin de cela ces derniers temps. Ma mère et mes frères me manquaient terriblement et je n'avais pas pu aller les voir durant un certains temps. Ça me minait réellement le moral, car malgré le travail que je faisais, malgré le fait que j'aimais être ici, ils me manquaient tous horriblement. Je revenais dans le présent lorsque j'entendis sa question. Question on ne peut plus normale à laquelle pourtant je n'ai pas envie de répondre de suite. Ce n'était pas que j'avais envie de lui cacher des choses, s'était que il s'agissait d'une question compliqué pour moi qui n'avait pas parlé totalement de mon don à tout ceux qui m'entourait. Tout savait que j'étais dangereuse, mais il ne savait pas réellement à quel point. Seul l'archi-psyjiic était au courant du danger que j'étais. Qui aurait pu croire que l'empathie puisse un jour permettre de tuer ?

Je soupirais intérieurement, laissant passer les minutes. Je ne savais pas réellement comment lui dire ce que je savais sur mon don, ce que je savais pouvoir faire et ce que je pouvais détruire en une fraction de seconde. Après tout, je pensais qu'il serait capable de comprendre, lui aussi pouvait tout détruire en une fraction de seconde. La différence entre nous c'est qu'il avait moins de chance de déraper que moi j'en avais. Tout était lié aux sentiments m'environnant, un seul trop plein que je n'arrivais pas à maîtriser et je pouvais déraper. S'était flippant en quelque sorte, mais je faisais avec. J'étais donc prête à lui répondre lorsqu'il reprit la parole, évoquant cette fois-ci mon manque d'intimité avec quelqu'un. Être amoureuse. Je ne savais pas si je le serais un jour. J'avais réellement peur de tout cela, j'avais réellement une trouille bleu de tous les contacts. Comment pourrais-je tomber amoureuse alors qu'à chaque toucher je sentais déferler en moi une vague d'énergie sentimentale ? Certes, dans mes enquêtes j'avais plus de chance d'arriver à mes fins, mais dans la vie privée s'était un véritable cauchemar.


« Je pense aussi que ça pourrait être différent. Seulement être amoureuse, je ne sais pas si j'en serais capable. Me dire qu'il faudra que je touche constamment la personne, qu'il faudra être intime avec elle. Ressentir constamment ses sentiments. Être avec une empathe je ne pense pas que ce soit réellement enviable. Elle sait toujours avant vous ce que vous ressentez. Bien avant que vous ne vous en rendiez compte, bien avant que vous ayez mit un mot dessus, elle est capable de vous le dire. Je pense que ça doit réellement être frustrant. »

Je laissais tomber mon explication. Ce genre de chose s'était ce qu'un des protecteurs m'avait dit une fois. Je lui faisait peur parce que j'étais capable d'anticiper chacune de ses réactions, j'étais capable de ressentir chacun de ses sentiments. Je savais parfaitement que ce n'était pas normal comme chacun le voudrait. Sauf que les Psyjiic et la normalité cela faisait deux n'est ce pas ? Je souriais à ma remarque. Seulement lorsque Kaleb reprit la parole et qu'il me demanda si je pouvais lui prendre la main j'eus comme un sursaut et je reculais un peu mes mains de la table. Je le regardais intensément. Comment pouvait-il me demander ce genre de chose et je compris en voyant le sable sur sa main, une expérience. Bien, de toute façon qu'est ce que j'avais à perdre. Je regardais sa main tendu, approchant très doucement la mienne, fermant et ouvrant les doigts. Ça me fichait une peur de tous les diables et pourtant alors que je finis par poser ma main sur la sienne, je ressentis quelque chose. Les émotions était toujours présentes mais...

« C'est plus diffus. »

Je regardais sa main avec incrédulité et finalement croisait de nouveau son regard. Un sourire s'afficha sur mon visage.

« D'habitude lorsque je touche quelqu'un je suis assaillis directement par une vague d'énergie émotionnelle, brutale qui s'attaque directement à mon cœur et tente de le grimper tel une montagne. Là, c'est comme le sable filtrait les sentiments. Je les ressens toujours, mais il n'y a pas de violence. C'est étrange. »

Je mêlais mes doigts avec ceux de Kaleb juste pour voir ce que je pouvais ressentir à travers le sable. Cette sensation était réellement étrange et finalement, je repensais à sa première question. Retirant doucement ma main de la sienne, d'habitude j'avais tendance à la retirer rapidement comme si une brûlure m'avait été infligé. La mine un peu moins joyeuse, je repris le récit.

« Je ne t'ai pas dit ce qu'il arriverait si je perdait le contrôle n'est-ce pas ? Eh bien, je détruis tout. Vois-tu, quand un trop plein de sentiment arrive vers moi, j'ai tendance à tout repousser et ça me protège, cependant si je reste dans ce trop plein, j'accumule l'énergie dégager des sentiments. Mes yeux deviennent entièrement bleu et mon corps vibrent d'énergie. À partir de ce moment, si personne ne m'arrête je suis capable de tuer toute personne que mon empathie ressens. Quand je ne perds pas le contrôle, je suis capable de gérer cette partie de mon don pour me défendre en cas de besoin. Seulement ce don est à double tranchant. Car lorsque j'utilise l'énergie que j'ai puiser des autres, j'utilise aussi la mienne. Je pourrais faire des dégâts considérable comme détruire une ville entière mais je mourrais tout aussi sûrement, probablement avant d'avoir tout détruit. C'est pour ça que je suis constamment sous surveillance. »

Cet aveu, je ne l'avais encore jamais fait à personne. Il n'y avait que quelque personne qui savait pourquoi j'étais enfermé ici. Pourquoi j'étais constamment sous surveillance. Beaucoup s'enfuirait en entendant cela, beaucoup ce serait déjà enfuis en entendant tout ce que j'avais dis, j'espérais juste ne pas trop lui faire peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Dim 24 Aoû - 19:42

Elle continuais d'être dans ses pensées, réfléchissant sûrement aux questions que je lui posais, on aurait dit que cette fois c'était mon tour de poser les questions. Elle me dit en suite qu'elle pense aussi que ce pourrait être différent mais qu'elle ne sais pas si elle serai capable de tomber amoureuse, peut-être par peur de souffrir ou de faire souffrir. Elle m'expliqua aussi plus en détail de quoi est capable un empathe, qu'elle peut vous dire à l'avance ce que vous ressentez, Esthia pense que ce doit être frustrant d'avoir une personne qui peu lire en vous comme dans un livre, moi je trouve ça plutôt intéressant, le fait d'avoir une personne à qui vous ne pourrez jamais mentir et qui saura si vous êtes sincère ou non, je pense que ça tisse des liens.

" Tu sais, je pense que même si tu ne t'en sens pas capable, l'amour ne se contrôle pas, tu pourrai très bien tomber amoureuse sans t'en rendre compte... "

Elle laissa planer un léger silence, reculant alors ses mains lorsque je lui ai demandé de prendre une nouvelle fois ses mains, sûrement apeurée par le fait de ressentir encore une fois toute mes émotions affluer en elle. Lorsqu'elle vit que mes mains étaient recouverte de sable, elle approcha les siennes lentement, hésitante puis finis par poser une main sur la mienne, me disant alors qu'elle ressentais toujours quelque chose mais que c'était différent, que ça ne la blessait pas, elle sent toujours mes émotions mais ça ne la dérange plus autant. Elle mêla alors ses doigts aux miens en souriant puis retira lentement sa main, m'expliquant alors en détail ce qu'il pourrai se passer si elle venait à perdre le contrôle de son don. Elle n'avais pas menti, son don est bel et bien dévastateur, elle peut même faire souffrir ses proches sans s'en rendre compte, je comprends mieux pourquoi elle est surveillée, si jamais il lui arrive de perdre le contrôle il lui faudra quelqu'un qui puisse agir en conséquence.

" Au moins, maintenant, je sais que tu peux me toucher quand tu le désire sans perdre le contrôle. Seulement je sais bien que ce ne sera pas le cas avec tout le monde... Mais si jamais tu as un soucis, tu pourra compter sur moi. "

Je cherchais à la rassurer, lui faire comprendre que maintenant qu'elle avais une solution pour pouvoir toucher quelqu'un elle pourrait enfin en profiter sans craindre d'être envahie par son don sans pouvoir reprendre le contrôle dessus.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 25 Aoû - 12:11

Ce genre de discussion, je n'aurais jamais penser l'avoir avec quelqu'un d'autre qu'Andrass ou Karek. Il était étrange comment la tournure des choses avait pu changer. Ça me faisait peur et en même temps j'étais plutôt contente. Jamais encore je n'avais tenter de parler avec quelqu'un du cercle, tout simplement parce que chacun connaissait mon pouvoir et trouvait qu'il était réellement intrusif. Comment leur en vouloir de toute façon. Je ne pouvais pas leur dire que je n'allais pas les espionner sentimentalement alors que j'étais parfaitement incapable de ne pas ressentir. L'archi-psyjiic avait été très clair d'ailleurs, il me serait totalement impossible de fermer mon don. Je ne pourrais jamais cesser de ressentir, seulement avec le temps il m'avait dit que je pourrais arriver à moins ressentir, à filtrer les émotions. La seule chose que j'avais réussis à faire c'est à me rendre compte que toucher quelqu'un me faisait subir une vague émotionnelle si puissante que j'avais l'impression que mon cœur allait exploser. Ce genre de chose me faisait réellement peur, seulement voilà, je savais aussi que je pourrais y arriver, que je devais y arriver en quelque sorte. Sa réponse me fit sourire.

« Oui je pense aussi que ça ne se contrôle pas, mais ça me fait tellement peur. Je vois sans cesse les nombreuses filles d'ici tourner autour des garçons ou alors de leur protecteur homme pour arriver à leur fin. D'ailleurs j'en connais certaine qui sont intéressé par toi. Je me rends compte alors que je suis loin de tout ça. Je ne pense qu'à protéger les autres, à éviter d'être un problème, j'ai même appris à me battre pour éviter d'utiliser la seconde partie de mon don et donc de perdre le contrôle. Je fais tout pour ne pas être un danger et pourtant... »

Et pourtant ce n'était pas toujours très évident. Je le savais parfaitement, je savais aussi que rien ne serait facile. Nous étions des Psyjiic par conséquent nous avions beaucoup de devoir et pour pouvoir vivre, nous devions nous contrôler. Je savais parfaitement que toute ma vie je devrais faire attention. L'amour avait-il sa place dans ce genre de situation ? Je n'avais pas ce genre de réponse et je doutais de l'avoir un jour pour être tout à fait honnête. Seulement voilà, Kaleb avait parfaitement raison, le jour ou je me rendrais compte que j'étais amoureuse, ce serait déjà trop tard. Que se passerait-il à ce moment ? Comment arriverais-je à gérer et mon don et mes sentiments ? L'amour n'était-il pas plus un danger pour quelqu'un comme moi ? Là non plus je n'avais pas de réponse et si cela me faisait peur, je devais avouer que sans avoir tester on ne pouvait pas savoir n'est-ce pas ? La suite de sa réflexion me fit rougir plus qu'autre chose. Ce genre de proposition était réellement... étrange.

« Tu sais que ça pourrait être mal pris si certains nous entendait. »

Je me pris à sourire et à considérer la proposition, seulement je ne pouvais pas faire cela.

« Je te remercie Kaleb, mais tu sais, parcourir le corps de quelqu'un est quelque chose de très intime, je ne peux même pas envisager de le faire. Enfin bref. Et puis je ne suis pas en manque de toucher je t'assure, j'ai éviter cela durant très longtemps, c'est un peu dans mes mœurs maintenant. Je me contente de me rabattre sur les textures. Le granuleux du sable, le doux des tissus, le rêche du cuir et le froid et râpeux du fer. Il y a beaucoup de chose dans ce monde qui demande du toucher. »

Un nouveau sourire et finalement je m'arrêtais de parler. Étrangement j'aimais bien discuter avec lui. Je n'avais pas envie de lui fuir, malgré le fait que ses sentiments m'envahissait vu qu'il était proche de moi. C'était une sensation nouvelle pour une empathe tel que moi. Ni un frère, ni quelqu'un avec qui on a envie de passer tout son temps comme le pourrait être un amoureux. C'était un autre genre d'amour. De l'amitié ? Oui ça devait être ce genre de chose. Kaleb était mon premier ami et ça me faisait bizarre et en même temps j'en étais contente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Mar 26 Aoû - 11:16

On continuais de discuter comme de bons amis qui venaient de se retrouver après une longue absence, même si Esthia était visiblement gênée par mes questions, elle continuais de prendre le temps de me répondre. Lorsqu'elle me dit qu'elle connaissais certaines filles de la tour intéressées par moi, cela me fit rire plus que de raison, imaginant la tête de ces filles au moment où elles apprendraient que je mange du sable pour vivre, les voyant très clairement fuir le plus loin possible de moi.

" Des filles qui s'intéressent à moi dis-tu? Hm... Imagine juste leur tête quand elle vont apprendre que je mange du sable... "

Ma phrase me refit sourire, amusé à l'image des personnes fuyant un monstre, mais je restais triste au fond de moi, sachant que même si je ne serai pas capable de prédire les émotions de ma partenaire comme Esthia, il me sera pourtant aussi difficile qu'elle pour trouver quelqu'un qui m'acceptera comme je suis, n'arborant pas une mine de dégoût à chaque fois que je mangerais du sable...

Sa réaction à ma phrase sur le fait de me toucher me laissa un moment perplexe, ne comprenant pas vraiment pourquoi elle disais ça, puis après un bref instant de réflexion je me rendis compte qu'elle avais sûrement mal interprété ma phrase, je ne voulais pas lui proposer de parcourir mon corps, cela aurait été très étrange, surtout que nous venons tout de même de faire à peine connaissance.

" Oh euh... Je pense que tu m'as mal compris Esthia, je ne faisais que proposer ça car, maintenant qu'on sais que je peux légèrement brider ton don, si jamais tu as besoin d'une épaule sur laquelle pleurer ou d'un peu de réconfort, je pourrai te prendre dans mes bras... "

Je ne désirais que lui offrir un peu d'affection, simplement amicale, rien de plus, je ne voulais pas qu'elle pense que je suis un pervers qui ne cherche qu'à se faire tripoter par la première demoiselle venue, je ne suis pas comme ça et j'espère ne jamais le devenir, rien que d'avoir tenu la main d'Esthia avant de venir m'avait troublé, c'était une des rare fois où quelqu'un me permettait de le toucher sans avoir la peur que mon problème soit contagieux et qu'ils devront eux aussi manger du sable si ils me touchent. Bien sûr moi je savais que ce n'était pas possible, ce problème ne touche que moi et heureusement, je ne permettrai pas que quelqu'un ai le même problème à cause de moi, je m'en voudrais comme pas possible.

Soudain, je me suis aperçu du temps qu'on venait de passer à discuter, c'est fou comme le temps passe vite lorsqu'on s’intéresse à quelque chose, que ce soit un livre, les enseignements, ou les personnes en face de nous. Je n'avais jamais vraiment eu ce genre de chose avec une personne, à chaque fois c'était à travers les livres ou pendant les enseignements, le temps passait tellement vite quand j'apprenais que j'aurai voulu pouvoir le ralentir afin de rester encore plus avec mon enseignant. Cette fois c'était avec Esthia, je n'avais pas vu le temps passer à force de discuter de nos vies respective, et son contact ne m'avais pas tant dérangé, mais je me suis alors souvenu que je devais continuer de chercher un élève si je veux pouvoir continuer de progresser dans l'ordre Psyjiic et prendre à mon tour la place de l'archi-psyjiic.

" Dis-moi, pourrai-tu m'aider? En fait, si tu m'a vu dehors, et aussi une des raisons pour laquelle je n'ai pas de protecteur, c'est parce-que tout les jours je me balade à la recherche d'un jeune enfant ayant un don qui demande à être exploité, car j'ai choisi de devenir enseignant ici. "

Je ne savais pas trop pourquoi je lui demandais ça mais peut-être qu'elle pourra m'aider, elle qui ressens les émotions, elle pourra voir si un enfant se sent perdu ou non et cela me serait d'une grande aide, moi qui passe la plupart de mes journées dehors à observer chaque enfant en détail et attendant de voir si ils ont un don ou non.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Mer 27 Aoû - 10:19

La réplique qu'il me fit suite à ma réponse au fille me fit sourire. Effectivement, je n'étais pas certaine que l'une d'entre elle soit prête à tenter l'aventure. Celle que j'avais repéré était bien trop... comment dire précieuse. Elle ne pensait qu'à elle et au fait qu'avoir un bel homme dans son lit soit plus efficace pour se faire mousser que de l'aimer pour celui qu'il était. Ce genre de sentiment je le comprenais, mais ne le cautionnait pas du tout. Certes, je n'étais jamais tombé amoureuse et je ne m'étais jamais intéressé à qui que ce soit si ce n'était parce que je m'inquiétais pour lui, mais être ainsi, se dire qu'on pouvait se servir des gens de cette façon, pour se faire bien voir. Je suis même certaine que certaine d'entre elle serait prête à rester avec lui seulement pour montrer aux autres qu'elles avaient pitiés. Un frisson parcourut ma colonne. Je détestais ce genre de fille et s'était aussi pour cette raison que je restais seule et éloigné de la plupart d'entre elle. De toute façon elles étaient bien trop inquiète quand à mon don pour m'approcher et c'était tout aussi bien ainsi.

« Je ne me suis pas enfuis moi, je suis certaine que d'autres ne s'enfuiront pas plus. Il suffisait d'une seule non ? »

J'avais pu voir tellement de comportement différent dans l'amour que parfois je me demandais encore si j'arriverais à faire ressortir un comportement type. Voilà une question qui méritait réflexion et alors que je me retrouvais de nouveau dans mes réflexions je me rendis compte de ma réponse concernant sa proposition. Je ne pu pas alors rectifier le tir qu'il se mit à parler et à m'expliquer que j'avais mal compris. Notre gêne mutuelle était étonnamment drôle. Lui parce qu'il pensait que j'avais mal compris et moi parce que je m'étais une fois de plus mal exprimer. Je le laissais donc terminé, liant mes mains. Un sourire sur les lèvres et quasiment au bord du rire je ne pus m'empêcher de reprendre.

« Nan, en fait je me suis mal exprimer, excuse-moi. »

Je ne pus retenir le rire qui sortit naturellement, mais sans que ce la ne dérange la tranquillité de la bibliothèque.

« Ce que je voulais dire s'était surtout que même si c'est pour me consoler ou quoi que ce soit, je doute de pouvoir me poser dans les bras de quelqu'un. Tout simplement parce que ce n'est pas moi et que ça me gênerait horriblement. Peu importe le moment, peu importe la raison, je pense que je ne serait pas réellement capable de le faire. »

En fait je le savais parfaitement. Rien que toucher sa main tout à l'heure m'avait fait me sentir. Même avec la couche de sable. Ça m'avait intrigué de sentir le sable sur sa peau, mais je ne m'en était pas sentis bien pour autant. Cela faisait bien des années que j'avais renoncé à un contact physique. Même lorsque mon frère m'avait prise dans ses bras une fois j'en avais frémit et je m'étais éloigné. J'avais dû lui expliquer alors le souci. J'avais pu sentir sa peur de me perdre et sa pitié. Oui je ne reconnaissais bien là. Sous ses airs de gros dur, il était étonnamment sensible. Andrass était quelqu'un de bien, je le savais parfaitement. Il allait d'ailleurs probablement m'en vouloir de ne pas lui donner assez de nouvelle. Je l'imaginais déjà débarqué en plein milieu de la journée au temple, tempêtant qu'il voulait me voir. Les filles s'intéresseraient d'ailleurs probablement à lui et probablement aussi qu'il n'en aurait rien à faire vu qu'il avait visiblement quelqu'un en vu. Cela donnerait peut-être des nouvelles vocation pour être enquêteur. Ou pas, sachant qu'il fallait éviter les froufrous certaines ne seraient pas qualifié. Ma petite aparté personnelle me fit sourire.

« Excuse-moi, je m'étais une fois de plus perdu dans mes pensées. »

Et visiblement je n'étais pas la seule. Je laissais donc les secondes s’égrener et finalement il reprit la parole. Lorsqu'il parla de l'aider, je me demandais bien ce qu'il voulait et finalement je su parfaitement ce qu'il voulait de moi. L'empathe que j'étais pouvais probablement l'aider dans sa recherche d'un apprenti. Enseignant ? Eh beh, voilà un métier tout à fait honorable. Je réfléchissais. Ces derniers temps je n'avais pas trop d'enquête et je savais aussi qu'à chaque sortie, même si ça ne se voyait pas, un protecteur me suivait discrètement. D'habitude, il s'agissait de Karek, mais nous venions de rentrer d'une enquête donc ce ne serait probablement pas lui et puis le fait de pouvoir trouver un enfant Psyjiic avant qu'il ne dérape était quelque chose de plaisant. Je savais ce que cela faisait de découvrir que nous étions des dangers. Je ne pris donc pas longtemps à réfléchir avant de lui répondre.

« Bien entendu que je vais t'aider. Si mon don peut t'être utile alors qu'attendons nous ? »

Sourire encore et toujours. Je m'y forçais d'habitude, pour faire plaisir aux gens et éviter aussi qu'ils aient trop peur de moi, mais là ces sourires n'étaient pas feint et je devais avouer que ça faisait du bien de sentir chez quelqu'un autre chose que de la peur ou de la haine. J'attendais donc la suite des événements avec impatience, le sourire toujours aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le marchand de sable
2ème Cercle

XP : 32
Messages : 18
Ici depuis le : 15/07/2014
Couleur Dialogue : Purple Mountain Majesty



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Lun 1 Sep - 20:36

J'observais la pièce en silence, scrutant chaque parties des étalages de livres classés dans la bibliothèque, pensant à tout ces moments que j'avais passé ici, sans avoir à être complexé par le fait que quelqu'un pourrai me voir en train de manger du sable, sans avoir à m'expliquer continuellement sur pourquoi je fais ça. Un endroit où je n'avais plus besoin de me cacher, où je pouvais enfin être moi-même sans subir les critiques des gens qui se pensent supérieur, mais ils ne connaissent pas ce que je vis, ils ne peuvent pas comprendre le poids que j'ai à porter sur mes épaules et je leur souhaite de ne jamais connaître ça. La réponse d'Esthia me fit sortir de mes pensées, revenant à suivre le cours de la conversation, il est vrai qu'elle n'avait pas fuis mais je ne suis pas aussi sûr qu'elle qu'il y en aurai d'autre qui feront la même chose, même si comme elle dis, il suffirai d'une seule, j'ai comme l'appréhension que j'aurai du mal à trouver cette personne là.

" Oui c'est vrai, il suffirai d'une seule, mais ça risque d'être compliqué pour la trouver... "

Elle se mit alors à rire légèrement, m'expliquant qu'on s'était tout deux mal compris, qu'elle ne sous-entendais pas ce que je pensais, et heureusement d'un côté. Sa réponse me fit sourire, et l'entendre rire agrandit ce sourire. Elle m'expliquait qu'elle ne se sentais vraiment pas capable de toucher une personne, apparemment même avec la couche de sable sur ma main elle avait senti quelque chose de pas très agréable, je trouvais ça vraiment dommage qu'elle ne puisse pas profiter pleinement d'avoir un contact humain parfois, même si moi non plus je ne connais pas trop ce genre de choses, j'ai entendu dire que cela réconforte grandement que d'avoir quelqu'un qu'on peut serrer dans ses bras.

Elle me laissa parler en suite, m'écoutant demander son aide afin de trouver enfin un élève que je pourrai prendre sous mon aile, espérant pouvoir le faire s'intéresser à l'apprentissage autant que moi. J'attendais vraiment le jour où je trouverai un élève avec impatience, mais aussi avec une certaine peur, que ce passerait-il si jamais mon élève me voyait manger du sable? Il partirai en courant, comme la plupart des gens, ou alors il chercherai à en savoir plus? Je ne pouvais pas le savoir avant que ça n'arrive malheureusement. Esthia me dit alors qu'elle serai prête à m'aider, étant apparemment impatiente de commencer la recherche.

" Merci Esthia. "

Je me suis alors levé, lui souriant, levant ma main pour lui tendre mais me ravisant au dernier moment, lui faisant simplement signe de me suivre, me dirigeant vers la sortie de la bibliothèque, ouvrant les portes pour recevoir la lumière aveuglante de l'extérieur en pleine face, plissant les yeux le temps de m'habituer à la différence de lumière.

" Alors, tu veux aller où en premier? "

Je tenais les portes ouverte, attendant qu'elle me rejoigne tranquillement, étant légèrement pressé d'un côté et surtout excité à l'idée de pouvoir peut-être enfin continuer de progresser en faisant s'améliorer un jeune enfant.


"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   Mar 2 Sep - 20:02


Étrangement, je trouvais agréable de pouvoir enfin parler avec quelqu'un. Parler de tout, de rien, se tenir non loin l'un de l'autre sans pour autant se juger sur nos dons assez différents mais bien particulier à leur manière. J'eus un instant le regard triste lorsqu'il me dit que j'avais raison. C'est vrai qu'il suffirait d'une seule, le tout était de la trouver en fait, mais il avait raison une fois de plus, ce ne serait pas facile. Bien entendu que ce ne serait pas facile. J'avais pu ressentir des tas de sentiments d'amour, tous avaient été compliqué. Compliqué à aborder, compliqué à comprendre et surtout compliqué à maintenir, car on avait beau dire mais le regard des autres faisaient souvent varier notre jugement. Je ne savais pas réellement comment expliquer cela, mais s'était ainsi et je l'avais vu, trop souvent, trop facilement. Je me souvenais avec tristesse de cette gamine, une adolescente passionnée par la danse. Son copain quand à lui était ce qu'on pouvait appeler un saltimbanque. Oui, je me souvenais encore de la fois où elle s'était détourné de lui parce que ses copines lui avaient dit qu'il n'était pas très beau alors qu'un autre plus beau l'attendait plus loin.

Je me souvenais encore de la souffrance qu'elle avait ressentis, son cœur se serrant lourdement, oh oui, je m'en souvenais encore tant et si bien que mon cœur se serra lui aussi. Parfois j'avais l'impression que les sentiments qui émanaient de moi n'étaient pas les miens et je savais parfaitement qu'ils n'étaient pas à moi par moment. Mais souvent c'était les miens. Je m'étais d'ailleurs longtemps demandé où se terminait mon cœur et où commençait celui des personnes qui m'entourait. Dur de comprendre cela lorsqu'on était enfant, dur de s'y faire lorsqu'on était adolescente, j'étais devenue une adulte fuyant les relations et surtout le contact. Plusieurs bonnes raisons de le comprendre mieux que quiconque ce qu'il ressentait. Ce genre de situation je le vivais constamment, je vivais avec le regard des autres chaque jour. Je vivais avec les commérages, les quolibets, j'avais appris à faire avec, mais rien n'était réellement simple dans cette vie. Je repensais encore  cela lorsqu'il me remercia. Comment aurais-je pu le laisser tomber alors qu'il m'avait accepté tel que j'étais, avec ce don si dérangeant.

Quelque part au fond de moi je savais que celle qui avait le plus de mal à l'accepter c'était bien moi en vérité. Outre le fait que j'étais un danger public capable de détruire beaucoup de chose sur son passage, je détestais le fait de pouvoir entrer dans l'intimité des gens ainsi. Pouvoir connaître avant eux leur propres sentiments, qui pouvait réellement accepter cela ? Je revins lentement dans le présent, chassant toutes ces pensées de mon esprit. Ce n'était pas vraiment le moment de penser à cela n'est-ce pas ? J'avais promis d'aider celui que je considérais comme mon ami maintenant et il semblait particulièrement enthousiaste à l'idée qu'il pourrait bientôt dispenser son savoir, même si je devais avouer que je pouvais aussi ressentir nettement un sentiment d'appréhension. Un sourire se forma sur mes lèvres alors que je le suivais, prenant en pleine face la luminosité lorsqu'il ouvrit les portes. Je savais que déjà mon protecteur en charge était en fonction près de la porte d'entrée. Près à me suivre dés que je mettrais le pied dehors. Je répondis néanmoins à la question de Kaleb.


« Où tu veux, peut m'importe tant que cela peut t'aider. Commençons par un endroit qui te fais envie, peut importe lequel s'est. »

Je souriais doucement, la présence de ce protecteur ne gênerais en rien notre progression, je savais par expérience qu'ils étaient plutôt discret et qu'ils ne nous dérangeraient pas, sauf si je perdais le contrôle, mais il n'y avait pas réellement de raison à cela. Tant que je n'aurais pas l'obligation d'utiliser l'autre partie de mon don, cela ne craindrais rien et puis je possédais aussi deux sabres non ? Autant s'en servir. Nous partions donc tranquillement pour chercher celui qui serait peut-être dans quelque temps un élèves pour Kaleb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Un énigmatique comportement (Pv Kaleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merreth ::  :: Archives :: v1 de Merreth-