Partagez | 
 

 Arinyl Zartel [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le Messager des Morts
Nomade

XP : 25
Messages : 5
Ici depuis le : 10/07/2014
Couleur Dialogue : blue lagoon



MessageSujet: Arinyl Zartel [TERMINE]   Jeu 10 Juil - 22:34

Arinyl Zartel

« La mort, mon fils, est un bien pour tous les hommes ; elle est la nuit de ce jour inquiet qu'on appelle la vie. »



SURNOM : Aucun, pour l'instant
ÂGE : 26 ans
SEXE : Homme
ORIENTATION : Hétérosexuel


QUALITÉS : Compréhensif (même s'il ne le montre pas) - Peu bavard - Insondable - Imperturbable
DÉFAUTS : Froid - Associable - Impassible - Trop direct - N'a aucun sens de l'humour


GHILDE / CLAN : Zerë't
STATUT SOCIAL : Nomade
TITRE : Le Messager des Morts
PROFESSION : En fait, Arinyl lui même ne sait pas exactement quel nom donner à sa profession.. Il suit les caravanes et s'aventure dans le désert pour dénicher les esprits des personnes disparues depuis trop longtemps. Il arrive à en vivre, et la plupart des gens ne posent pas trop de questions, alors ça lui va.


POUVOIR : Arinyl, et ce depuis qu'il est né, a toujours eu un lien fort avec les aiguilles noires. La première fois qu'il s'est approché de l'une d'elle, il sentit comme un frisson incroyable dans son dos, et ses yeux commencèrent à le bruler. C'est alors qu'il vit une personne disparue de la surface du désert, depuis des années. Il voyait un mort. Il voyait son père, là, à quelques mètres de son visage, translucide mais bien visible.

Arinyl voit donc, comme vous avez pu le deviner, les défunts, et peut communiquer avec eux. Plus il est proche des aiguilles noires, ou tout autre mécanisme augmentant la magie, plus il peut sentir la présence des fantômes des environs. Certains le suivent depuis qu'il les voit, d'autres sont de passage dans son champ de vision, parfois pour discuter, pour l'aider ou bien pour l'embêter. Car il faut savoir que les fantômes ne sont pas tous immatériels, certains peuvent avoir un contact avec lui, pas forcément amical. Ce qui explique sa cicatrice sur l'oeil gauche. C'est l'esprit d'un pirate du désert qu'il réveilla en étant proche d'une aiguille qui l'attaqua, pour une raison inconnue. Mais Arinyl s'en sortit en s'éloignant de l'aiguille.

Quand il voit les morts, Arinyl est souvent déconcentré, déconnecté de ce qui se passe autour de lui. A son désavantage... Il essaye de contrôler ce détail le plus possible, mais cela lui a déjà coûté de nombreuses représailles quand il était jeune (et qu'il cachait son pouvoir).

Alors, plus Arinyl verra de morts, plus il risquera sa vie. Les esprits sont imprévisibles, et on ne peut savoir leur première intention. De plus, les yeux du jeune homme se brouillent légèrement dès qu'il voit un mort, avant de reprendre une vue normale. S'il ne fait pas attention, il pourrait devenir aveugle avec le temps...





Caractère & Physique


Arinyl a un physique plutôt accueillant. Même s'il garde un air froid sur le visage, il reste attirant.
On peut cependant remarquer quelque chose qui en effet attire le regard vers Arinyl. Ses yeux. Ses yeux vairons. En effet, l'un est d'un bleu azur, perçant, mais l'autre semble ôté de sentiments, étant gris-bleu, presque blanc.
Il a les cheveux châtain clair, assez courts, dans lesquels il fait passer ses doigts pour réfléchir. Il aborde aussi une petite barbe de quelques jours, qu'il rase dès qu'il le peut, autant dire pas très souvent.
Il a le visage fin, laissant apparaître au coin de la bouche une petite ride, due au rictus coincé qu'il peut vous sortir parfois.
Arinyl est recouvert d'un manteau noir, plutôt discret quand il fait sombre, muni d'une capuche qu'il se rabat sur le visage lorsqu’il veut échapper à quelqu’un. On ne voit ainsi que sa bouche, froide, sans expression. Il est également habillé d’un pantalon, qu'il attache avec une ceinture ornée d’une tête de Dos'Ara.

Arinyl est d'un naturel froid, distant. Voire quelques fois complètement associable. Durant sa jeunesse, il ne passait que peu de temps avec les autres enfants. D'une part à cause de ses yeux, dont certains disaient qu'il habitait un démon en lui, d'autre part parce qu'il n'a jamais vraiment apprécié le contact humain. Il aime rester seul quelques heures, voire quelques jours, pour penser, ou tout simplement dormir et rêver...
Il est assez direct. Quand on lui pose une question, il répondra par la réponse la plus logique sans broder, ni prendre la peine de faire des formules de politesse, quitte à être froid ou passer pour un individu grossier. Et il n'aime pas vraiment le second degré. C'est peut-être parce qu'il a un sens de l'humour assez limité. L'humour, ça se cultive avec les autres, un solitaire comme lui ne rigole pas.



Histoire


Arinyl est né au milieu du désert, dans un clan de Zerë't. Dès ses premiers instants, il sut que la vie ne serait pas facile. Les rayons du soleil réchauffaient sa peau de nouveau-né et les gens autour de lui semblaient étonnés. Certains commençaient même à vouloir le tuer. Déjà ?
En effet, lorsqu'il ouvrit les yeux pour découvrir ce monde, ses parents furent surpris de découvrir les yeux vairons de leur enfant.

Le bébé Zartel grandit assez vite, vers l'âge de ses six ans, il dépassait d'une tête la plupart de ses camarades. Mais ce n'est pas ce qui les empêchait de se moquer de lui ou de le frapper à longueur de journées. C'est peut-être ce qui poussa Arinyl à s'éloigner de la société. Il se faisait souvent sévèrement gronder lorsqu'il rentrait après plusieurs heures d'une virée dans le désert, à l'ombre des aiguilles noires proches du camp.
C'est peut-être grâce (ou à cause) de ces petits salopards qui le frappaient qu'il a découvert son pouvoir... A force de trainer à côté des aiguilles, ça devait arriver un jour ou l'autre.

Il courait vite, pour échapper à une pluie de pierre qu'un petit groupe d'enfants commençaient à lui jeter dessus. Il courrait vers un des seuls endroits où il était tranquille et où le reste de la population ne le frappait pas. Près d'une aiguille noire, dans une clairière de sable, entre quelques dunes et rochers sculptés par l'érosion.
Il avait semé ses poursuivants, et s'était positionné en haut d'un monticule de roche, d'où il voyait les arches de Ssar. Il était allé quelques fois avec le reste du clan à Ssar, pour voir d'autres chefs et acheter des fruits et autres denrées venant des quatre coins du désert. Et même là-bas, les gens ne voyaient que malédiction et moqueries dans ses yeux vairons. Qui d'après sa mère, pourtant étaient magnifiques. Mais vous savez comment sont les parents...

Il était proche des aiguilles noires, là où il se tenait. L'une d'elle se dressait à quelques mètres au dessus de sa tête, et lui faisait un long couloir d'ombre dans lequel il pouvait marcher sans être embêté par les deux soleils pendant une bonne trentaine de mètres. Ainsi, il regardait au loin, l’horizon jaunâtre qui s’étendait devant ses yeux, et qui ne demandait qu’une simple petite chose : qu’on la sillonne, et que l’on découvre ses secrets.
Soudain, Arinyl pencha la tête vers le sol, en bas de la clairière. Une étrange silhouette se trémoussait dans le sable… Sa vue commença à se brouiller légèrement, et la silhouette semblait marcher doucement.
Il descendit à toute vitesse de son piédestal, puis s’approcha doucement de la créature qui se tenait face à lui. C’était un humain, à première vue. Mais il semblait… léviter légèrement au dessus du sable, soulevant ainsi quelques grains ça et là. Sous le pied droit de l’enfant craqua un os, et l’humanoïde se retourna subitement, avant de disparaître complètement. Arinyl resta les yeux grands ouverts, incapable de décrire ce qu’il venait de se passer sous ses yeux. Venait-il réellement de voir un fantôme ? Ou alors commençait-il à devenir fou à cause d’une insolation ?
Sur cette dernière réflexion, il décida de rentrer chez lui, en évitant le plus possible les pierres des autres enfants.

Le lendemain, il revint s’asseoir au même endroit. Et il attendit.
Ce n’est qu’après quelques longues minutes assis à l’ombre de l’aiguille noire qu’il le revit. Ses yeux se brouillèrent légèrement, et il vit la même silhouette, qui marchait doucement dans le sable chaud. Il décida de s’approcher doucement, tout en restant caché de la créature. Il l’observa, et lui trouva soudain un air bien familier. Ces cheveux bruns semblables aux siens, ces yeux bleus azur… Cet air calme et serein…
On aurait dit… Arinyl s’approcha un peu plus, et poussa un cri de surprise. Le fantôme se retourna puis disparu, mais l’enfant avait bien vu : c’était son père qu’il avait vu. Son père mort deux ans plus tôt, disparu dans le désert…

Trois ans plus tard, Arinyl avait appris à maitriser cet étrange pouvoir que la nature lui avait donné. Sa mère, au courant, refusa de l’envoyer chez les Psyjiics, de peur qu’elle ne revoie jamais son enfant. Elle l’aimait trop pour le laisser quitter le clan. Quant à Arinyl, il préférait éviter d’utiliser ce don, bien que contrôlable. Il avait peur des fantômes qu’il voyait. En fait, il avait peur qu’ils lui fassent du mal, surtout. Car lors d’un essai, près de l’aiguille où il avait l’habitude d’aller, l’un d’eux avait essayé de l’étrangler. Il avait fui, et l’esprit avait disparu, car trop éloigné de l’aiguille noire. Mais… il avait quand même essayé de le tuer. Ce qui voulait dire que les morts n’étaient pas tous immatériels. Et que certains ne voulaient pas forcément lui faire des câlins.
Alors il décida de ne plus avoir peur, et de les « invoquer » plus souvent, pour leur parler. Leur demander comment ils étaient morts, et surtout quelles étaient leurs intentions. Petit à petit il apprit à comprendre comment fonctionnaient les esprits, et il avait de moins en moins peur de les approcher, ou de les invoquer. Ainsi, il fit la connaissance avec de nombreux nomades morts dans le désert, ou bien avec les anciens du clan. Ceux-ci lui racontèrent moult détails de la vie d’avant, des histoires qu’il appréciait.

Mais un jour, alors qu’il avait 19 ans, un guerrier le demanda. Le chef du clan l’amena à lui, et les yeux hargnieux du combattant se plongèrent dans ceux vairons du jeune homme.
_  Je recherche un magicien, petit. Est-ce que tu ferais l’affaire ?
_  Vous êtes des Psyjiics, c’est ça ?
_  Des Psyjiics ? répondit-il avant d’éclater de rire. Tu es loin du compte, petit ! Je suis un simple nomade à la recherche de quelques caravanes… « égarées » dans le désert, et j’ai besoin d’un magicien ça peut toujours servir.
_ Si ce n’est que ça allez voir les Psyjiics. Je n’ai pas encore décidé de ma date de mort.
Le guerrier s’avança alors rapidement et colla une droite à Arinyl, ce qui le mit à terre sur le champ. Il avait le regard noir, et était prêt à tuer s’il le fallait. L’assemblée qui était restée autour d’eux s’écarta, et laissa passer le nomade qui prit le jeune homme par le col, le soulevant de terre.
_ Alors maintenant, petit, tu vas venir avec nous si tu es magicien, ou bien tu retournes bouffer du sable avec tes copains, compris ? Et quand j’entends bouffer du sable, je l’entends au sens propre, finit-il en sortant son épée du fourreau. Je te laisse la journée pour réfléchir.
Sur ces mots, il jeta Arinyl sur le sol, levant ainsi un nuage de sable autour de lui, se retourna et grimpa sur sa monture, pour repartir avec le reste des nomades. Le jeune homme, toujours dans le sable, le regarda partir, jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’un point noir parmi les grains de sable du désert. Puis il se leva, et retourna à ses occupations : parler avec les morts.

A la tombée de la nuit, il se décida enfin à retourner au centre du clan, où l’attendait comme convenu le guerrier. Ce dernier le vit arriver, et lui lança une bourse remplie de pierres précieuses.
_ Tiens. Et maintenant, prépare tes affaires et grimpe là-dessus, dit-il en désignant un Titan gigantesque, recouvert de nombreux sacs colorés et d’une « tente » qui servait d’assise pour une demi-douzaine d’hommes. D’autres Titans semblables suivaient.
Arinyl regarda la bourse, puis l’homme, étonné, avant de s’avancer vers sa tente. Il y prit de quoi subsister quelques semaines, de l’eau, une dague qu’il tenait de son père, et un vieux carnet où était accroché de quoi écrire. Il noircissait les pages de plus en plus souvent, en racontant ces aventures avec les défunts.

La marche de la caravane dura quelques jours, jusqu’à ce qu’ils parviennent à un champ d’aiguilles, comme on peut en apercevoir un peu partout dans certains coins du désert. Le chef qui avait amené Arinyl, et se nommant Kaïl, fit descendre le jeune homme du Titan.
_ Tu vois ces aiguilles, là-bas ?
_ Oui ?
_ Et bien, il y a quelques mois, un de mes hommes qui possédait un don a disparu, après avoir été envoyé dans le coin.
_ Et que voulez-vous que je fasse ?
Kaïl le prit par les cheveux, et tira de toutes ses forces forçant Arinyl à regarder les aiguilles.
_ Arrête ta comédie ! On m’a mis au courant de ton don, alors tu vas aller là-bas, tu vas me retrouver ce salaud, et tu vas revenir avec des réponses ! C’est bien compris ?

Arinyl marchait désormais au côté de nombreux morts, qui le suivaient intrigués entre les aiguilles. Mais aucun d’eux n’était le soldat que Kaïl recherchait. Soudain, l’un d’eux apparut juste sous ses yeux, et donna un haut-le-cœur au Zerë’t. En effet, le défunt arborait un visage complètement explosé, ne montrant que quelques morceaux de chair sur un crâne brulé. Le reste du corps avait subi le même sort, et son bras droit manquait à l’appel.
_ Qu… qu’est-ce qui vous est arrivé ? demanda Arinyl encore sous le choc.
_ Mon don… murmura le fantôme.
_ Votre don vous a tué ?
_ Kaïl est avec vous, je le sais. Et cette espèce de… Ce salaud m’a envoyé ici connaissant pourtant l’origine de mes pouvoirs.
_ En quoi consistait votre don ?
_ Je pouvais m’immoler. Mais lorsque les aiguilles faisaient pression sur mon don, il arrivait que le feu se fasse ressentir, et que je me retrouve avec un bout de peau brulé. Jusqu’à ce qu’il m’emmène patrouiller ici. Alors…
Il désigna ce qui restait de son corps, dépassant légèrement du sable.
_Voyez ce qui est arrivé.

Kaïl attendait en haut de son Titan personnel. Il vit arriver Arinyl, et sauta pour partir à sa rencontre.
_ Alors ?
_ Alors, son don l’a tué. Il a brûlé à cause des aiguilles, répondit Arinyl d’un ton glacial.
_ Bien ! Alors voilà pour toi ! Merci de ton aide, maintenant, je vais te ramener chez toi. Sauf si tu veux rester avec la caravane pour nous aider, bien sûr…
Le jeune homme rattrapa la bourse remplie, et regarda s’éloigner le guerrier pour remonter sur sa monture. Que pouvait-il faire, maintenant ? Retourner dans son village, sous les regards apeurés ou hargneux des autres, mais à l’ombre et en compagnie des seuls êtres qui le comprenaient ? Ou bien suivre cette caravane sous le soleil brûlant, et les « aider » à retrouver les sbires de Kaïl ? Même si c’était bien payé, il ne savait pas que faire.

Arinyl parlait avec un marchand décédé par assassinat. Kaïl attendait près du bâtiment désaffecté et rempli de sable, une nouvelle récompense en poche.
Il avait trouvé sa vocation, morbide mais rentable, et néanmoins intéressante culturellement. Il aidait les caravanes à retrouver les disparus et les criminels défunts, et les gens ne posaient jamais trop de questions. Il était devenu le « Messager des Morts ».







Khy'z



SURNOM : Aucun
ÂGE : Arinyl n'a aucune idée de l'âge que pourrait avoir Khy'z. Il l'a découvert alors qu'il était déjà assez grand, et imagine qu'il vivra encore quelques décennies.
SEXE : Mâle
RACE : Serpent de cristal




Description


Arinyl a découvert ce petit serpent de cristal en plein oasis, alors qu'il cherchait les traces d'un groupe de brigand en fuite et surement morts d'empoisonnement. Celui qu'il nomma Khy'z lui sauta dessus, tentant de le mordre, mais Arinyl fut sauvé par un fantôme, attrapant la tête du serpent avant de le reposer violemment contre le sol. Khy'z ne pouvait plus bouger. Il regardait Arinyl les yeux remplis d'envie de tuer, mais ne chercha plus à le mordre. Bizarrement, il semblait que son don l'intriguait. Un homme invisible l'avait défendu...

Quelques semaines plus tard, Khy'z s'était logé sur le cou d'Arinyl, et le suivait dans ses recherches de fantômes et de savoir de la culture du désert.






Derrière l'Écran



CODE : Code validé par Kay :3
PRÉSENCE SUR LE FORUM (SUR 7 JOURS) ? : Je vais tenter le "tous les jours" durant les vacances. Une fois la rentrée passée, tous les deux jours facilement, tous les jours si possible ? ^^
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Sur un TopSite, par contre lequel… o/
UN AVIS ? : Très beau forum, et le concept est original ! Pour une fois qu'on relit pas les classiques "vou éte 1 venpir lol" ou encore "La guerre fait rage entre les humains très médiévaux et les dragons super méga puissants of doom".




Dernière édition par Arinyl le Dim 31 Aoû - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Dame des Hauts-Vents
1er Cercle

XP : 4
Messages : 274
Ici depuis le : 03/05/2014
Couleur Dialogue : lightgreen



MessageSujet: Re: Arinyl Zartel [TERMINE]   Mar 5 Aoû - 16:24

Bonjour,

Des nouvelles pour la fiche ?



EDIT : Absence prévenue pour une dizaine de jours


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Dame des Hauts-Vents
1er Cercle

XP : 4
Messages : 274
Ici depuis le : 03/05/2014
Couleur Dialogue : lightgreen



MessageSujet: Re: Arinyl Zartel [TERMINE]   Sam 6 Sep - 11:13

Personnage vraiment intéressant et une belle écriture, j'ai beaucoup aimée ^^. Elle s'est fait longue cette fiche mais elle vaut le détour.
◈ VALIDÉ ◈

La bienvenue officielle parmi nous, puisses-tu t'y plaire

"20" XP offerts.

Profites-en pour venir demander :

✔️ Proposer ou répondre à un RP -->
✔️ Commencer un Carnet de Voyage si tu le souhaites -->
✔️ Remplir ton Feuillet Personnel que tu trouveras dans ton Profil



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Arinyl Zartel [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arinyl Zartel [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été
» Un vent d'aventure (termine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merreth ::  :: Registre des Personnages :: Identités Éronnées-