Partagez | 
 

 Kaylei Novaeth, La Marchombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

La Marchombre
Protecteur

XP : 0
Messages : 84
Ici depuis le : 04/05/2014
Couleur Dialogue : Teal



MessageSujet: Kaylei Novaeth, La Marchombre   Dim 15 Juin - 11:36

Kaylei Novaeth

«Le courage est la force qui nous permet d'avancer»



SURNOM : Kay ou Lee, ou gamine selon la personne
ÂGE : 17 ans
SEXE : Femme
ORIENTATION : Hétérosexuelle


QUALITÉS : Respectueuse ~ Franche ~ Fidèle ~ Gentille ~ Compréhensive ~ Patiente ~ Souriante ~ Inspire confiance ~ Courageuse.
DÉFAUTS : Impolie ~ Râleuse ~ Têtue ~ Lunatique ~ Impulsive ~ Tête en l'air ~ Maladroite ~ Sarcastique ~ Égoïste ~ Fainéante ~ Dangereuse ~ Sadique.


GHILDE / CLAN : Doss'Ta
STATUT SOCIAL : Artisane
TITRE : La Marchombre
PROFESSION : Garde du Corps pour Psyjiic


POUVOIR : Un pouvoir ? Pour me défendre j'ai Ali, mais pour mon métier de garde du corps, ou nounou selon la personne, il n'est pas très utile. Par contre, mon pouvoir oui. Lorsque je connais une personne, il est comme une sorte de détecteur et je sais exactement où est quelle personne. Si le Psyjiic que je suis censée protéger m'a « perdue » involontairement bien sur, en route, je peux le retrouver dans la minute qui suit. Oui parce qu'il me permet aussi de me téléporter à côté de la personne, à condition qu'elle soit dans un périmètre de 10 mètres évidement, sinon ça serait trop facile !





Caractère & Physique


Physique ~

La jeune fille qui se promenait au bord de la rivière arrêta son regard sur son reflet. Dans l'eau claire, elle voyait une jeune femme de 17 ans, habillée de noir de la tête au pied, tenue moulante obligée pour pouvoir être plus à l'aise. Cachées à travers les différents plis, manches et doublures de sa tenue, des lames toutes plus aiguisées les unes que les autres reposent tranquillement, attendant leur heure.


Seules touches de couleurs au milieu de tout ce noir, ses cheveux et ses yeux. Ses cheveux blonds dorés, ondulant et roulant de ses épaules jusque dans le bas de ses reins. Au combat ou en mission, la jeune femme les attachent en une tresse qui lui permet de ne pas être gênée par cette crinière très souvent indomptable.


Ses yeux, quand à eux, sont d'un beau bleu profond. Tellement clairs que l'on pourrait croire qu'ils sont blancs. Cette couleur a tendance à rendre les personnes qu'elle rencontre mal à l'aise, car elles n'arrivent pas à bien voir ses yeux. Ils sont d'ailleurs toujours grands ouverts afin de repérer la moindre différence ou menace dans son environnement.


Sa taille ? Elle ne complexe pas dessus malgré qu'elle soit un peu en dessous de la moyenne. Ses formes ? Elle ne pense pas que les hommes protesteront devant sa poitrine plutôt généreuse... Cela sert aussi dans les combats pour déconcentrer l'adversaire.


Caractère ~

La jeune fille en question s'arracha à son reflet puis se redressa brusquement. Son dos craqua légèrement et elle grimaça. Avant de reprendre son éternel sourire qui mettait si vite les gens en confiance. Elle s'étira, bailla, et repris le chemin du retour.


Cette jeune fille ? Ce qu'elle a de spécial ? Ah, son caractère vous voulez dire ? Eh bien... Elle ne se décourage jamais. Même si elle enchaîne les fautes, les problèmes ou les blessures bêtes, elle continue d'avancer droit devant. Elle garde toujours la tête haute et ne perd pas ses buts de vue. C'est une qualité très appréciée chez la Ghilde des Doss'ta.


Tout comme son respects pour les supérieurs et son obéissance presque parfaite des ordres. Presque car tout le monde peut faire des erreurs ou refuser de faire une chose que l'on peut trouver immorale ou injuste. Sa franchise proche de l'insolence est également une chose que la Ghilde apprécie, même si son chef préférerait qu'elle le soit un peu moins (surtout quand elle lui dit en plein entraînement : je suis désolée chef, mais vous vous êtes ramollis... c'est peut-être du aux quelques kilos en trop que vous avez pris)


Un peu de défaut ? Si vous saviez... Elle a un nombre de défaut incalculable ! Impolie, râleuse, têtue, lunatique, impulsive, tête en l'air, maladroite, sarcastique, égoïste, fainéante et j'en passe... Elle est dangereuse aussi. Et puis un peu sadique sur les bords... Mais tout lui est pardonné quand on voit son sourire angélique et qu'on commence à la comprendre.


Une dernière chose à dire sur elle : La mode. Vous savez, les trucs que tout le monde fait pour faire comme les autres ? Eh bien elle hait ce concept. Rien que d'imaginer faire quelque chose pour suivre quelqu'un d'autre, elle sent la fumée lui sortir des oreilles. La liberté de faire ce qu'elle veut, dans la limite du raisonnable, est la seule chose qui lui fait garder sa bonne humeur en permanence.



Histoire


- Papa ! Maman !

La jeune fille courre dans les champs de ses parents, jusque dans sa maison. Elle tombe dans la rivière en trébuchant sur un petit caillou, mais garde les bras en l'air protégeant précieusement ce qu'elle porte dans ses bras. Et elle se relève, essore un peu sa petite robe blanche, et repart en courant. Finalement, elle arrive chez elle, s'essuie les pieds et rentre en courant dans sa maison, gardant toujours dans ses bras ce qu'elle porte.

- Maman, maman, maman !
- Oui ma chérie ?
- Regardes ce que j'ai trouvé !

La mère de la petite fille regarda le petit oiseau que sa fille lui tendait dans ses mains et sourit. Elle caressa le dessus de la tête du petit oiseau et celui-ci s'ébroua, aperçu la mère, et quelques secondes plus tard, c'était un lionceau qui regardait la mère en essayant de montrer les dents. La mère eu un mouvement de recul pendant que la petite fille frottait sa joue contre celle du petit lionceau. Celui-ci s'apaisa rapidement, et devint aussitôt un chaton qui se frotta contre le cou de la petite fille

- C'est un Furtif ! Et il m'a dit qu'il s’appelait Aladdin !
- Il t'as... dit ?
- Oui ! Quand il a décidé que j'étais celle qui faisait vibrer son âme, il m'a dit qu'il s'appelait Aladdin ! Mais apparemment, c'est la seule chose qu'il pouvait me dire car depuis, il ne me montre que des images dans ma tête !
- C'est bien ma chérie, tu peux le garder s'il ne prends pas trop de place sourit-elle doucement


6 ans plus tard...

Le jeune homme se retrouva la tête dans le sable, une épée collée sur sa gorge.

- C'est bon j'abandonne, les filles sont aussi fortes que les garçons !
- Bien.

La jeune fille qui venait de le battre si facilement retira son épée et la rangea dans son fourreau, dans son dos. Elle tendit une main au jeune homme pour l'aider à se relever, reprenant son, éternel sourire qui s’effaçait lors des combats. Elle avait douze ans et était déjà l'espoir de sa génération.

- …
- Prends là, ça ne veut pas dire que tu te soumets à moi, juste que tu acceptes l'aide d'une amie.
- Et si tu ne l'es pas ?
- Que tu accepte l'aide de quelqu'un alors.

Le jeune homme hésita un peu puis prit la main de la jeune fille pour se relever. Cependant, il fut étonné de sentir que ses mains étaient toujours aussi douce qu'il y a  5 ans, quand ils s'étaient rencontrés au début de son entraînement. Comment faisait-elle pour que ses mains ne portent pas les callosité propre au maniement de l'épée ?

- Bien sourit-elle en le lâchant.
- Tu ne pourrais pas arrêter de me regarder narquoisement grommela-t-il, j'ai l'impression que tu te moques de moi parce que j'ai perdu contre une fille
- Eh bien, tu AS perdu contre une fille, mais cela veut juste dire qu'elle «était plus forte que toi, il ne te reste plus qu'à t’entraîner pour me battre cher Gaal sourit-elle malicieusement

Le jeune homme en question, Gaal, la fixa du regard puis grommela un ''je la hait quand elle a raison'' inaudible, mais que la jeune fille entendit parfaitement. Elle leva les yeux au ciel d'un air amusée et lui sauta sur le dos – il s'était retourné pour s'en aller – et déclara joyeusement

- Oui moi aussi je t'adore !

Et elle le lâcha pour s'en aller, non sans lui tirer la langue au passage. Gaal resta sans bouger, puis sourit en murmurant ''gamine''


5 ans plus tard...

- Kaylei Novaeth. Aujourd'hui, tu as le choix entre changer de Ghilde, où continuer ta formation et rester chez les Doss'Ta
- Je suis très bien ici alors j'aimerais continuer ma formation.

Un tonnerre d'applaudissement accueillit sa réponse et l'homme en face d'elle lui sourit. La jeune fille lui rendit son sourire et jeta un coup d’œil au publique. Elle croisa le regard de Gaal qui souriait aussi, et elle leva les yeux au ciel. Il ne l'avait pas encore battu, alors elle n'étais pas prête de quitter la Ghilde !

- Vers quoi aimerais-tu t'orienter maintenant ?
- Garde du corps répondit-elle après quelques secondes de réflexion
- Tu es sûre ? Avec ton niveau tu pourrais avoir un poste plus important tu sais ?
- Oui, mais en étant garde du corps, j'aurais accès à une proximité avec les autres personnes et d'autres horizon que je n'aurais jamais en étant le garde du corps de personnes importantes ou un général des armées. De plus, je pourrais en apprendre plus des autres Ghildes pour trouver leurs points faibles et protéger mieux ceux que j'aime.

Tout le monde resta stupéfait par une telle réponse venant d'une adolescente aussi prometteuse. Elle préférait rester dans l'ombre plutôt que d'être acclamée par tous ? L'homme en face d'elle sourit largement et la prit dans ses bras avant de la lâcher et de lui dire

- Ta première personne à protéger te ressemble énormément, nous allons l'appeler tout de suite.

Aladdin sous forme d'oiseau s'installa sur son épaule et la jeune fille lui sourit. Leur aventure commençait.






Aladdin



SURNOM : Ali
ÂGE : Immortel
SEXE : Mâle
RACE : Furtif




Description


Un Furtif ? C'est l'animal le plus utile qu'il soit. A quoi cela ressemble ? Eh bien cela dépend de vous. Un Furtif se lit à la personne qu'il lui plaira. Ou plutôt, avec qui il sentira en lui-même la résonance entre leurs deux âmes. Être choisis par un Furtif est un immense honneur.

Et moi, j'ai le droit de parler quand même ! Mais oui, vas-y je t'en prie. Explique en quoi tu es utile et après je te laisse dire ce que tu veux. Génial ! Donc donc donc ! Elle vous a dit quoi *relis le texte plus haut* mmh... oui c'est ça, la résonance de l'âme ! En fait, je crois que je n'aurais pas trouvé mieux... Sinon, un Furtif n'a pas d'apparence propre. Il change d'apparence selon plusieurs facteurs : L'état d'esprit de son jumeau/sa jumelle d'âme, l'état de la situation – danger, calme etc – et pour finir, de l’état d'esprit du Furtif. Bah oui, parce que nous aussi on compte quand même ! Après tout, c'est nous les plus concernés !

Et sinon, as-tu autre chose à dire sur toi ? À part que vous ne recevez pas assez de reconnaissance ? Eh bien... Je pourrais dire qu'on peut changer de couleur pour s'adapter au paysage, d'où le Furtif, mais ce n'est pas un pouvoir qu'on utilise souvent car la plupart ne savent pas s'en servir. Moi par exemple. Du coup, je compense en me transformant très souvent et en toute sortes d'animaux existant ou ayant existé.






Derrière l'Écran



CODE : Mouais je sais //PAF// bah t'en profitera aussi, tu fais partie du staff ;)
PRÉSENCE SUR LE FORUM (SUR 7 JOURS) ? : un peu toute la semaine (à partir de 19h) mais surtout le week end et pendant les vacances
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? : grâce à Syph ^^
UN AVIS ? : rien à ajouter ^^





Cap ou pas Cap ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kaylei Novaeth, La Marchombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» *Armurerie Marchombre*
» Un marchombre, ça s'entraîne comment ?
» Vers la cité volante du nord
» Marchombre [Ekira Til' Likira + Val Kiryia ]
» Zoanne Lil'Ayaân [Maître Marchombre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merreth ::  :: Registre des Personnages :: Identités Éronnées-