Partagez | 
 

 Zaltar Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

le Libérateur d'Émotions
Marchand

XP : 101
Messages : 106
Ici depuis le : 26/09/2014



MessageSujet: Zaltar Alek   Jeu 2 Oct - 13:38



Zaltar Alek






« Pouvons-nous nous prétendre libres alors que nos vies sont toutes


entières régies par notre caste, notre Ghilde, et nos émotions?  »








ÂGE : 29 ans
SEXE : Homme
ORIENTATION : Hétérosexuel


QUALITÉS : Indépendant, Motivé,  Débrouillard, Fidèle, Loyal, Honnête.
DÉFAUTS : Accroc à son pouvoir, Lunatique, Impulsif, Peu scrupuleux, Assez têtu.


GHILDE / CLAN : Ken'Dar
STATUT SOCIAL : Caste marchande
TITRE : Le Libérateur d'émotions
PROFESSION : Vendeur d'émotions, aide des malheureux






POUVOIR




Zaltar a le don pour manipuler les émotions humaines. Non pas qu'il soit plus talentueux orateur qu'un autre, c'est là juste son pouvoir. Il est capable de manipuler aussi bien ses émotions que celles des autres, mais ne le fait pas toujours de manière volontaire.
Ainsi, depuis que son pouvoir s'est manifesté, son pouvoir accentue en permanence les émotions qu'il ressent naturellement, pouvant les rendre parfois très présentes et prenantes, ce qui le rend assez lunatique, étant donné qu'une émotion peut très vite apparaître, et dès lors prendre le dessus sur les autres.
Il en va de même avec autrui, il ne contrôle pas son pouvoir en permanence, et concentré sur une activité ou conversation, commune avec la cible, Zaltar fait sans le vouloir passer les émotions qui se dégagent le plus de leur activité.

Il a malgré tout un certain contrôle sur son pouvoir, et peut s'en servir à loisir. Pour modifier les émotions qui le traversent, il suffit à Zaltar de se concentrer  plus ou moins fort, selon l'intensité recherchée. La durée ne va guère au-delà de cinq-dix minutes après s'être concentré, ce qui exige, pour un effet plus long, qu'il reste focalisé sur son pouvoir. Ainsi, il peut se rendre en colère, joyeux, apeuré, motivé, etc, et ce à sa convenance. Il peut faire de même avec les émotions de son entourage, mais pour cela, il doit se concentrer et regarder la personne, en plus de visualiser correctement l'émotion qu'il veut faire passer. Cela fonctionne à moins de dix mètres, et vraiment précisément à moins de 5 mètres.

Son pouvoir, depuis qu'il est apparu, l'affaiblit, le rend moins endurant, et moins résistant aux maladies, de manière assez légère en générale, mais permanente, à cause de l'utilisation involontaire de son pouvoir. Néanmoins, quand il utilise de son plein gré son don, cet affaiblissement est beaucoup plus important, selon la force de concentration et la durée. Mais néanmoins, en connaissant bien une émotion, il peut la visualiser plus facilement, cela lui nécessite moins de concentration et l'affaiblit donc moins. Cela s'ajoute à l'habituelle perte d'énergie, ce qui le rend bien souvent fatigué.
Ce manipulateur émotionnel est devenu une drogue pour Zaltar, qui l'utilise quotidiennement pour se procurer un sentiment de bien-être et/ou se motiver dans ce qu'il entreprend. Il vend également ses services à d'autres individus, leur proposant de ressentir les émotions qu'ils désirent, moyennant finance, bien entendu, mais il ne fait jamais plus de quatre clients à la semaine, chose extrêmement rare, ce qui l'épuise déjà beaucoup.


Emotions de prédilection:
Motivation
Bien-être







CARACTÈRE & PHYSIQUE





CARACTÈRE



Zaltar, malgré toutes les actions répréhensibles qu'il a commises, est quelqu'un de droit. Il est extrêmement loyal, et ne laissera jamais tomber quelqu'un de qui il est proche, ni ne faillira à ses promesses. Pour cette raison, il pense en général que les autres en feront de même, et tombe parfois de haut. De même, il est plutôt honnête, il n'essaie pas  d'arnaquer les gens auxquels il vend son pouvoir, ou qu'il aide. Mais malgré sa loyauté et son honnêteté, Zaltar n'est pas quelqu'un d'extrêmement scrupuleux, en attestent les exactions qu'il commet, que ce soit les vols, ou les cambriolages, ou bien encore la vente de son pouvoir, qui peut devenir une vraie drogue, et qui a déjà poussé quelques personnes au suicide après avoir quitté leur bonheur artificiellement trop pur.
Dans sa manière d'être, Zaltar est lunatique, principalement à cause de son pouvoir qui modifie et amplifie trop grandement les émotions qui lui arrivent. Il peut donc changer très rapidement d'état et de comportement, bien qu'il arrive à compenser et à faire durer longtemps une même émotion. Il peut donc lui arriver d'être à la fois bienheureux et extrêmement en colère, le premier étant volontaire, le deuxième, non. Son pouvoir le rend également impulsif, puisqu'il aura du mal à réfréner ses envies quand elles viendront en même temps que les émotions. De plus, il est devenu calme, afin d'économiser son énergie. A côté, l'absence de réel cadre de vie l'a rendu indépendant, et il sait s'en sortir par lui-même.
Son indépendance s'exprime d'ailleurs dans ses idéaux et ses idées politiques. Zaltar est en effet fermement opposé aux ghildes, ceci s'étant forgé par tout ce que ce système lui a fait perdre. Il est également opposé au système de castes, qu'il estime trop restrictif, trop divisant. Bref, il est contre tout le système politique de Merreth. Il est pour la liberté de chacun, notamment celle de choisir sa voie, son métier, sa vie, sans être récupéré contre son gré par des Ghildes à cause de son aînesse ou de son pouvoir. Il est plus encore opposé à l'esclavage. Grâce à ses sauveurs, il a pu lire quelques thèses de penseurs libertaires, et écrit parfois quelques siennes. S'il a l'occasion un jour, il rejoindra un groupe plus activiste.




PHYSIQUE



Plutôt grand, Zaltar est un homme aux cheveux noirs et aux yeux marrons. Son teint est juste un brin coloré, malgré les soleils qui tapent. Sa vie au sein des gangs lui a laissé quelques marques, quelques cicatrices, ainsi qu'il aptitude à la méfiance envers les gardes. Quand ceux-ci paraissent, il a généralement l'air un peu plus tendu, prêt à tout. Malgré son temps sous l'emprise de son pouvoir, le jeune homme a réussi à reprendre du poil de la bête. Si quelques maigreurs apparaissent encore par endroit, il est néanmoins plutôt musclé, même si cela lui a demandé du temps à cause de son manque d'endurance.
Il s'habille de vêtements somme toute assez classiques pour Merreth, restant là-dedans dans la norme. Habits plutôt clairs, légers pour ne pas avoir trop chaud. Dérogation à cette règle: ses deux bracelets cloutés qu'il porte tout le temps, sauf peut-être quand il dort ou se lave. Ils sont là pour cacher des cicatrices datant de l'emprisonnement de son frère, et de son retour sur terre. Son poignet droit a d'ailleurs été un peu endommagé à cause de cela, rendant sa main moins utile.
Zaltar n'est pas un homme à faire un trop plein de gestes. Il a tendance en général à économiser son énergie, et faire donc les gestes nécessaires. S'il n'a pas besoin de courir, il ne courra pas, s'il n'a pas besoin de se presser, il ne se pressera pas. Malgré cela, il a souvent l'air fatigué, et ce à cause de son utilisation de l'Andar'ä. Malgré cela, il n'est jamais avachi, ni recroquevillé. Il a un port de dos plutôt droit, a l'air plutôt avenant, et a un langage corporel plutôt ouvert.






HISTOIRE



L'histoire de Zaltar Alek commence il y a 29 ans de cela, au sein d'une famille Ken'Dar de quatre individus alors: ses deux parents, sa soeur de deux ans son aînée, famille qui s'agrandit trois ans plus tard, puis une dernière fois si on laisse passer deux années de plus, pour donner un total de six personnes et une fratrie de quatre enfants, trois frères et une soeur.
Zaltar grandit donc seul avec sa soeur, ses parents étant plus présents pour lui que pour elle -qui, étant l'aînée, allait être donnée aux Doss'Ta à ses sept ans. Ils vivaient dans une maison surplombant le magasin dans lequel père et mère travaillaient, le tout appartenant à une famille bourgeoise qui les engageait. Les environs n'étaient pas particulièrement bien famés, pas non plus trop mal fréquentés. Dans la moyenne, pourrions nous dire, même si toutes les moyennes peuvent se dégrader ou tendre vers le bas. Mais toujours est-il que le jeune garçon qui nous intéresse, durant les premières années de son existence, partageait ses moments de libres avec les autres enfants des environs, outre plus avec sa soeur. Soeur qui disparut assez soudainement peu après ses sept ans. Alors que Zaltar n'était pas là, et n'était même pas au courant. Quand ses parents lui apprirent la situation, déjà la haine naquit dans son esprit, et il jura que si jamais il le croisait, il défoncerait la tête de ce "dosta", ou quelque chose comme ça. Cela ne s'arrangea d'ailleurs pas par la suite, et jamais il ne revit son aînée.

Une fois sa soeur partie, Zaltar devint l'aînée, et prit cette place auprès de ses deux frères. Il les aida à grandir, leur présenta ses amis, les environs. Il se mit à regarder ses parents au travail, après tout, il était l'aîné, il devait savoir comment tenir le magasin, pour les aider par la suite, et apprendre à ses frères. En grandissant, cela dit, à partir de ses 8 ans, il devint progressivement plus fragile de santé, et d'humeur plus changeante. Les maladies l'atteignaient plus, il avait moins d'endurance. Personne ne le comprit sur le moment, mais son pouvoir de manipulation d'émotion se développait. Son état de fragilité ainsi que le développement de son Andar'ä atteignirent leur apogée au cours de quelques semaines durant lesquelles il fut cloué au lit, à ses dix ans, faute des maladies qui passaient. Ses parents, lentement, se convainquirent qu'il y resterait et se détournèrent de lui, alors que ses frères restèrent à ses côtés. Son pouvoir étant particulièrement instable, il ne put retenir une vague de tristesse qui le submergea. Mais au cours des semaines, il parvint à en prendre légèrement le contrôle, et ce qui semblait être une malédiction se transforma en don, pas parfaitement stable, pas entièrement sous contrôle, ni même volontaire, loin de là, mais utilisable au moins.
Quand il se releva, il se rendit assez vite compte qu'un malaise traînait dans la famille, une tension, entre ses parents et son frère cadet. En se renseignant, et observant un peu, il comprit que le pouvoir de son frère s'était révélé. Le fait de voir son frère entouré de sable qui voletait autour de lui l'a sans doute aidé à y voir plus clair également. En effet, le cadet contrôlait, si l'on pouvait alors parler de contrôle, le sable, et ce à une grande puissance. Néanmoins, cet exercice laissait des blessures physiques sur le corps de l'enfant, et pouvait vite dégénérer. Aussi, rapidement, les psyjiics vinrent, prévenus par les parents, et prirent le jeune garçon pour lui apprendre à manier son don, ce que Zaltar vit d'un très mauvais oeil. Après sa soeur, on venait de lui enlevait son frère cadet, il savait désormais ce qu'était une Ghilde. Mais ce n'était pas la les seules responsables, il s'écarta encore plus de ses parents, se mit à les détester, et se rapprocha du benjamin, le seul autre membre de sa fratrie, qu'il décida de protéger, des Ghildes et de ses parents. Il se promit de ne jamais laisser ni les unes ni les autres mettre leurs griffes sur lui.

Il passa quelques années ainsi, à éviter au maximum ses parents, à passer du temps avec son frère, auquel sans le vouloir il transmettait des émotions, telles que la haine qu'il éprouvait pour ses parents, que le benjamin reliait à certains éléments. Ainsi, les deux étaient très proches, même quand ils passaient du temps avec les autres enfants des environs. Durant cette période, au cours de sa quatorzième année, Zaltar sortit d'un grave pétrin un de ses plus vieux amis, membre d'un gang, pourchassé par ceux d'un autre, et ce au détriment des problèmes que ça pourrait lui causer. Il continue par la suite à aider cet ami, au cours de quelques travaux qu'il avait à faire, et progressivement, le-dit ami l'entraîna avec lui au sein du groupe auquel il appartenait. Zaltar voyait là-dedans un moyen, certes malhonnête, mais un moyen quand même de gagner de l'argent pour lui et son frère. Il s'écarta plus encore de sa maison et de ses parents, mais ne délaissa pas pour autant son cadet, qu'il considérait comme plus cher que tout.
Il enchaîna les divers travaux, plus variés les uns que les autres, que ce soit du crochetage, du vol à l'arraché, du racket, des règlements de comptes. Il ne rechignait pas à l'ouvrage, et essayait d'apprendre au plus vite. Il apprit à compenser son manque d'endurance par sa discrétion, sa rapidité, sa ruse ou sa force. S'il ne pouvait tenir un long combat, autant mettre l'adversaire à terre au plus vite. Et pour semer les gardes, quoi de mieux que de connaître des chemins cachés et des planques? Il dut néanmoins délaisser un peu ces activités d'une légalité douteuse pour aider son frère quand son don apparut. Certes, son Andar'ä -qui lui permettait de durcir certaines parties de son corps à volonté- n'était pas particulièrement dangereux, mais Zaltar ne voulait pas risquer de le perdre, en aucun cas.
C'est dans cette situation-là que son père, tombé dans l'alcool, devenu désagréable, perdit peu à peu ses clients, puis connut quelques déboires avec la justice, bien qu'innocent. Si bien que lui et sa famille furent expulsés de leur maison et de leur magasin par les propriétaires. Sans demander l'avis parental, Zaltar entraîna son frère avec lui, laissant ses parents à leurs problèmes, et alla désormais loger avec le gang. Il essaya d'écarter au maximum son frère de toutes les histoires possibles, mais peu à peu, celui-ci, intégré dans le groupe, s'échappa de son emprise, et entra dans les activités, suivant les traces de son frère.

Peu après avoir atteint la vingtaine, les évènements se précipitèrent autour de Zaltar. Alors que son frère participait à un coup, les Doss'Ta tombèrent sur lui et sa bande, les emmenant en prison. En rendant visite à son frère, il apprit que quelqu'un les avait vendus. L'aîné fut pris d'une rage immense, et remua ciel et terre pour trouver le-dit traître, dont il finit par obtenir la cachette. Il le tua alors à mains nues, sans pouvoir s'arrêter de frapper, jusqu'à ce que sa rage et son énergie soient passés. Il retourna alors avec les siens.
Par la suite, il continua à visiter son frère, mais peu à peu, la complicité et la fraternité qu'il y avait entre eux se craquela, si bien qu'au bout d'un moment, s'étant purgé des émotions transmises contre son gré, ayant fait le point, le benjamin dit à son frère de ne plus lui rendre visite. Zaltar en fut brisé. Il tomba aussitôt dans une intense tristesse, profonde, amplifiée par son pouvoir. Il la corrigea, lentement mais sûrement, en état de béatitude, dans lequel il s'enfonça peu à peu, de plus en plus loin, de plus en plus fort, jusqu'à ne plus pouvoir en sortir, être totalement et ce jusqu'à la moelle drogué par son pouvoir. Il fut recueilli pendant un temps par son ami, pensant qu'il finirait par sortir de cet état. Mais ne voyant guère d'améliorations après quelques mois, il le mit dehors, où Zaltar erra, et finit assis, dans une rue, profondément heureux, entièrement concentré sur ce bonheur qu'il appelait de ses voeux.

Il eut la chance d'être recueilli par des soigneurs de la Ghilde Ar'Aan. Ceux-ci, avec du temps, de la patience et de la persévérance, parvinrent à le faire sortir de son état catatonique. Bien qu'accro à son pouvoir, il parvint à moins l'utiliser, et à l'utiliser plus consciemment. Ainsi qu'à s'offrir d'autres émotions que le bonheur. Il se mit à se motiver pour la moindre chose qu'il entreprenait afin de la faire plus vite, et mieux. Il se mit donc à aider les personnes qui l'avaient sauvé, en faisant le même travail qu'eux, en aidant les gens à son tour. Ses sauveurs lui apprirent à lire, et à écrire, et il se servit de ces connaissances pour lire les pensées d'autrui, et coucher les siennes. Il apprit à connaître le monde qui l'entourait, mais ne renonça pas à ses idéaux antéghilde.
Néanmoins, les gens autour de lui, ses sauveurs ainsi que d'autres, remarquèrent son bonheur, et la nature de son pouvoir fut révélée par bribe à quelques individus. Aussi, lentement, certaines personnes vinrent le voir pour lui demander d'utiliser ses pouvoirs sur eux, afin de les rendre heureuses, ou motivées, ou calmes, en des occasions spéciales. Zaltar ne vit aucune raison de refuser, même, cela allait lui faire de l'argent, argent qu'il voulait pour finir par se loger, avoir un chez-lui. Outre plus, son travail lui permit de se faire quelques connaissances, d'accéder par moments à des milieux auxquels il n'avait jamais eu accès avant, et auxquels il n'aurait jamais du avoir accès. On lui demandait se services pour des discours politiques, parfois des duels, ou même juste pour être heureux. Sa clientèle s'élargit un peu, devint un peu plus prestigieuse, mais il parvint malgré tout à rester discret, et se dégota un petit logement à An-Trazza, la capitale, sa ville de naissance. Malgré cette rentrée d'argent, il reprit ses activités illégales du temps du gang, mais à son propre compte, et pas en permanence, tout en aidant encore ses sauveurs.
Ainsi se termine l'histoire déjà vécue par Zaltar Alek.











Stergo







SURNOM : Le Chat
ÂGE : 9 ans
SEXE : Mâle
RACE : Chat




DESCRIPTION



Stergo est un chat que Zaltar a trouvé dans la rue, blessé. Il l'a sauvé, apprivoisé, adopté, et celui-ci le lui rend bien. Il adore son maître, et quand il ne fait pas régner la loi autour de chez lui, il accompagne Zaltar, à pattes, sur son épaule, un peu partout. Aussi étrange que ça puisse paraître, le chat est sensible au pouvoir du maître. Quand ce dernier modifie une émotion volontairement, celle de son petit compagnon à quatre pattes se modifie en conséquences.

Le chat de Zaltar a belle prestance. Un port altier, un long pelage blanc tirant vers le jaune, rayé de noir, et le ventre tout blanc. Sans compter sa musculature, et une grande taille pour un chat. Pas une once de graisse. Un chat bien portant, une terreur des rue, un don juean félin, un battant, un vétéran, un survivant. Voilà ce qu'est Stergo. Outre le chat câlin qu'il est avec son maître, et méfiant qu'il est envers autrui. Sauf ceux sincèrement appréciés par Zaltar, ce que Le Chat ressent directement. Un bon outil pour qui sait observer.












DERRIÈRE L'ÉCRAN


CODE :
Ce code est le code obligatoire, et par conséquent ce qui y est dit ne pourra être retenu contre moi:
 
PRÉSENCE SUR LE FORUM (SUR 7 JOURS) ? : Sept sur Sept normalement.
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Via un top-site.
UN AVIS ? : Je le trouve sympathique et bien fait.




Dernière édition par Zaltar Alek le Lun 23 Fév - 19:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Re: Zaltar Alek   Dim 22 Fév - 20:24

Bien et bien nous y voilà. Je te remercie pour le temps passer à corriger. Fait tout de même bien attention à ne pas trop utiliser n'importe comment ton pouvoir et surtout pas en utilisation continue sinon je t'envoie illico chez les Psyjiic huhu. Bref,

◈ VALIDÉ ◈

La bienvenue officielle parmi nous, puisses-tu t'y plaire

"20" XP offerts.

Profites-en pour venir demander :

✔️ Proposer ou répondre à un RP -->
✔️ Commencer un Carnet de Voyage si tu le souhaites -->
✔️ Remplir ton Feuillet Personnel que tu trouveras dans ton Profil



Ta couleur ne devrais pas trop tarder mais tu peux d'ores et déjà faire ton journal et bien entendu commencer à rp.


Autrefois, je répondais au nom d'Esthia Shallal, mais ça c'était avant d'apprendre la vérité. Désormais, je me battrais au grand jour. Attends-moi, je viendrais te chercher et toi crains-moi, cache-toi, car rien ne pourra m'arrêter désormais, bientôt ce sera ton tour de souffrir comme tu l'as fait souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Zaltar Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TP] Groupe 1: Arya/Alek/Calixte/Caleb/Amélie
» MJ Fiction by Alek
» MJ Enquête by Alek
» MJ Alek
» Alek *Attention à cette silhouette envoûtante, on croit voir passer un ange mais c'est l'enfer qui vous tente.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merreth ::  :: Registre des Personnages :: Identités Éronnées-