Partagez | 
 

 Baal, Fléau du désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le Fléau Du Désert
Chef Rebelle

XP : 65
Messages : 33
Ici depuis le : 11/08/2014



MessageSujet: Baal, Fléau du désert.   Ven 15 Aoû - 2:57

Baal

« L'Honneur est dans la fin, non dans les moyens.»



SURNOM : Aucun
ÂGE : 27 Ans
SEXE : Masculin
ORIENTATION : hétérosexuel


QUALITÉS : Savant, juste, courageux, déterminé, stratège, incorruptible, charismatique
DÉFAUTS : Agressif, misogyne, hautain, manipulateur, glacial, inspire la peur


GHILDE / CLAN : Hors-La-Loi
STATUT SOCIAL : Présumé Noble
TITRE : Le Fléau Du Désert
PROFESSION : Chef rebelle


POUVOIR : La foudre, cette formidable puissance venue du ciel capable de briser quiconque s'oppose à sa fureur vengeresse, Baal est en quelque sorte son héraut. En effet bien que n'ayant jamais fait partie des Psyjiic le Rebelle à toujours eu une grande facilité à manipuler les éclairs, mais d'une manière bien précise.

Il utilise cette formidable force pour améliorer son propre corps, recouvrant sa peau d'une mince couche de foudre, se voyant ainsi octroyé une très grande rapidité ainsi qu'une immense force physique. Il est cependant presque incapable de lancer à proprement parler l'élément du ciel contre son adversaire, se contentant de l'utiliser pour renforcer sa personne et les armes qu'il manie, bien sûr cette utilisation de la magie n'est pas sans conséquences et une pratique trop soutenue de celle-ci provoque de vive douleurs aux muscles et au système nerveux.





Caractère & Physique


"D'or et de sang étaient ses vêtements"

Le physique de Baal est celui d'un homme robuste, un homme de guerre, des muscles Saillant une démarche assurée et une taille de 2 mètres pour 100 Kilos de forces brutes, font de lui le parfait combattant alliant qualité physique exceptionnel et dons innés pour la stratégie. à la fois agile et imposant, sa taille n'a jamais été un défaut lors de ses différentes entreprises. Fruit de son entrainement très rigoureux il a su se tailler un corps solide représentant très bien sa mentalité de fer.

Son visage bien que principalement masqué par sa tenue de guerrier semble étonnement lisse, on pourrait le qualifier de séduisant s'il n'avait pas cet étrange symbole imprégner au milieu de son front, représentant une étoile à six branches noires sur fond rouge. Un nez fin, une peau bronzée et des cheveux coupé court complète le reste de son visage. Son regard sombre et ses yeux teinter d'écarlate inspire la plupart du temps la peur. Le reste de son faciès reste dans le même principe oscillant entre le beau et l'effrayant.

Mais comment décrire l'homme sans parler de son armure ? Véritable chef-d'oeuvre d'artisans inconnus des trois cités de Merreth, la tenue de Baal a été confectionné pour la guerre. Une couronne d'or lui recouvre de dessus-du crâne avec en son centre un rubis sanglant. Un grand voile écarlate lui recouvre le reste du visage, ne laissant que ses yeux rouges visibles. Son plastron dorée mêlant plate et cotte de maille s'accorde parfaitement avec sa couronne, solide et fait sur mesure il s'adapte parfaitement aux gestes de son porteur. Le reste de son corps est protégé par le même alliage dorée, ses bras en plus d'être protégé par l'armure possède deux grande lame en partant des avant-bras, formant une arme de corps à corps des plus appréciables. Vous l'avez compris, il ne passe pas inaperçue. Très rares sont ceux qui ont pu voir son corps dénudé et encore moins ceux qui ont survécu après cette découverte, n'enlevant que rarement son accoutrement, l'homme à tendance à rester discret sur son physique.

Enfin pour ce qui est de ses armes il en manie deux au combat. Une très grande hallebarde à la lame titanesque, ainsi qu'une épée à deux mains tout aussi longue, toutes les deux forgé dans un alliage inconnu, fruit des véritables maître forgerons de l'ancien temps. On leur attribue des propriétés magiques, mais l'homme n'en parle jamais. Se contentant d'exploiter leurs puissances destructrices quand cela est nécessaire. Une chose est sur cependant, elles sont capables de canaliser la foudre de leur porteur.

"Solide comme l'acier, son esprit."


Cerné la psychologie d'une ombre n'est pas chose aisée, surtout quand celle-ci souffre d'amnésie. Les années se sont écoulées et le vaillant combattant plein de rêves c'est peu à peu transformer en un homme sanglant et renfermer. Les fruits de la guerre sont la plupart du temps amère, Baal l'a appris à ses dépends sans pour autant se laisser abattre.

En effet c'est un homme courageux qui n'a pas peur de mettre sa vie en danger pour défendre ses idées, il nourrit une haine profonde envers les ghildes de Merreth qu'il juge corrompu et d'une avarice sans nom. C'est ce qui explique sa fonction de pirate, souhaitant avant tout combattre le pouvoir présent s'attaquant aux caravanes et à leurs gardes Doss'Ta qu'il n'apprécie guère, les voyant comme de simple chiens au service de celui qu'il affuble du sobriquet de "Pantin Impérial". L'esclavage le répugne au plus haut point et il ne saurait attendre sagement que les mentalités changent, c'est un homme de terrain qui souhaite faire avancer les choses, déterminé et croyant dur comme fer en sa cause, il se donnera corps et âme pour l'accomplissement de son but : la chute de l'ordre actuel.

Mais ne vous attendez pas pour autant à voir un simple idéaliste défenseur de la veuve et de l'orphelin. Bien que juste, l'homme à tendance à utiliser des méthodes peu conventionnelles comme la manipulation ou la force brute pour résoudre ses problèmes ce qui lui valu rapidement le titre de Fléau du Désert de la part de ses détracteurs. Ces années à errer dans le désert on fait de lui un homme austère et impitoyable, exécutant quiconque s'oppose à sa vision du monde. Il n'a pas grande estime des femmes en général qu'il juge inaptes et sources de conflits entre les hommes, bien qu'il ne sache plus exactement pourquoi.

Son voyage à travers l'océan de sable a fini par lui faire perdre tous ses souvenirs d'enfance après un contact malencontreux avec les immenses aiguilles noires. Ne sachant même plus la raison de sa présence dans ce désert sinueux, l'homme a dû s'adapter à cette nouvelle condition d'amnésique. Très colérique lorsqu'on aborde le sujet de son passé, Baal est déterminé à se souvenir de son ancienne vie par tous les moyens.



Histoire


Oxygène 65 %, Carbone 18 %, Hydrogène 10 %, azote 3 %, et d'autres éléments infimes 3.7%. Voilà ce dont est fait un homme, un amas de chaires et d'eau avançant machinalement vers un destin inconnu dans l'unique but de connaitre sa triste et irrémédiable fin. Pourtant, il existe chez certain une présence naturelle qui modifie cette simple composition basique de l'être humain, ce genre d'homme Charismatique, parangon d'une gloire passée capable de vous faire changer du tout au tout. Baal c'est ainsi qu'on le nomme, je n'oublierais jamais notre première rencontre.

Mon nom est Aemon et l'histoire que je vais vous conter date d'il y a déjà plusieurs années.

Il y a 5 ans.

Jour inconnu, date inconnue. Le soleil me déchirait le sommet du crâne depuis déjà plusieurs jours après notre départ de la grande cité d'An-Trazza, joyeux du désert et déchéance de l'humanité. Ancien gladiateur ayant la mauvaise habitude de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, j'avais finalement été vendu au premier venu pour éviter que je ne contamine mes camarades. La vie d'esclave n'était pas facile et il faut bien dire que les journées sans eaux ni nourritures, Enchainer tel du bétail lors de notre long voyage à travers le désert n'aidaient pas vraiment à se sentir bien. Les Ghildes ont toujours utilisé les hommes les plus pauvres comme objet, cette avarice à mener au commerce d'esclave toujours plus florissant à travers Merreth. Ils nous voyaient certes comme de la simple marchandise, mais ce n'était pas qu'une simple histoire de ressources, ils trouvaient un certain divertissement à nous torturer.

Spoiler:
 

Des rumeurs raconter que des étrangers venu du sud s'attaquer aux caravanes commercial qui relier les grandes cités, plus particulièrement lorsqu'il s'agissait de commerce d'humains. Sans réellement y croire je restais planter derrière mes barreaux à observer le désert sans fin qui m'avait vu naitre, j'allais être livré d'ici quelques jours à un homme que je n'avais jamais rencontré, exécutant de basses besognes pour son compte sans toucher la moindre pièce, j'avais imaginé une vie différente, mais je devais m'y résoudre. Le monde était injuste et rien ni personne ne le changerait.

La Nuit tombée, les soldats et marchands installèrent un campement de fortune dans le but de reprendre quelque force avant la longue journée de demain. Les gardes établirent rapidement un tour de garde, puis un à un s'occupèrent de leurs tentes respectives avant de dormir. Quelques torches éclairé la longue caravane, on pouvait distinguer les visages anéantis des hommes derrières les barreaux, les femmes muettes semblaient avoir perdu tout intérêt pour la vie.. C'est à cet instant qu'une ombre évasive attira mon regard, rapidement suivi par une dizaine d'autres silhouettes, le camp prenait vie soudainement et après quelques secondes qui me parurent être des heures nous fument finalement attaqué. Nous ? Les gardes devrais-je plutôt dire, un massacre s'opéra alors sous mes yeux. Tous ceux qui appartenaient aux Ghildes furent mis en pièce en un rien de temps les corps cribler de flèches vinrent s'effondrer dans le sable rouge de sang avant de disparaitre, vaincu.

Les hommes de rouge vétus qui venaient d'accomplir ce "miracle" avaient l'air de véritables sauvages pourtant une grande discipline régnaient parmi eux. Celui qui semblait être leur chef s'avança alors vers les seuls survivants de l'attaque, nous. Les esclaves mis en rang et libérer de nos chaînes.

- Vos années de servitudes s'achève en cette heure, moi Baal dirigeant des écarlates vous l'assure.


D'or et de sang étaient ses vêtements, sa riche armure ainsi que sa lame ensanglantée ne faisait que renforcer cette impression de force qui émanait naturellement de lui et pour la première fois de ma vie après l'avoir entendu je me sentais être autre chose qu'un simple objet.

Les écarlates nous avaient fait rapidement disparaitre du champ de bataille sur leur bateaux-sabres. Déposant les femmes et les enfants non loin de la cité de Ssar, le chef qui répondait au nom de Baal Fléau du Désert, venait tout juste de prendre la parole. S'adressant aux affranchis restants. Des hommes solides et fiers qui avait pour la plupart combattu à mes côtés dans les arènes privées des riches dignitaires de Merreth.

- Vous avez deux choix à présent. Partir dans le désert seul, faible et désarmer comme des enfants. Ou bien continuer la route à nos côtés et essayer de prendre votre revanche sur ceux qui vous ont traîné plus bas que terre.

Nous restions tous silencieux, hésitant face à ce choix qui imposer beaucoup de choses. Je fus finalement le premier à m'avancer vers l'homme voilé les yeux emplis de détermination, j'étais loin de me douter des conséquences de ce choix sur ma vie.

Spoiler:
 




Des images, des pensées, des dialogues. C'est tout ce qui reste de mon passée. Cette partie de ma vie est partit en fumée le jour malencontreux ou j'ai aperçue ces maudites aiguilles noires. Baal voici mon nom, ce triste jour restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Il y a 8 Ans

Moi et mes hommes étions en marche dans le désert, la raison de notre mouvement m'est inconnu aujourd'hui, mais ce n'était pas anodin les mouvements d'une armée le sont rarement. Une tempête de sable venait tout juste d'apparaitre tout autour de nous alors que nous nous avancions toujours plus profondément dans le désert. C'est alors que nous les avons vus. D'immenses piliers d'ébène déchirant le sable et les dunes, de sombres énergie irradié de cet endroit lugubre et inhabité comme signe d'un lieu de grande puissance. La tornade de sable ne cesser d'augmenter et la peur d'être englouti dans cet endroit désolé nous obligea à avancer droit devant ces étranges artéfacts. C'est à cet instant qu'un éclair provenant des aiguilles percuta violemment le cœur du maelström dans lequel nous étions engloutis, de nombreux cris et insultes retentirent alors dans la troupe, puis plus rien. Le vide nous avait atteint.

A mon réveil une grande partie de mes troupes n'avait pas survécu à la tempête et nous avions tous oublié une partie de notre passé, notre but et notre présence ici nous étaient inconnus. Seuls nos informations les plus personnelles nous étaient restés, nos noms nos fonctions et notre enseignement.. très peu de choses à dire vraie. Ainsi nous errions sans but à travers les dunes, le moral réduit à zéro, des idées noires s'emparant de nos cœurs. Jusqu'à ce qu'au bout de plusieurs semaines de marche, épuisé et sans ressources je finissais par apercevoir une caravane au loin. Je ne le savais pas encore mais j'étais sur le point de rentrer dans la cité libre de Ssar.

Après plusieurs mois aux côtés des hommes des clans Zëre't je découvrais une nouvelle facette de ce monde vierge qui se dressait devant moi. Me racontant leur malheurs face aux Ghildes des grandes cités esclavagistes et la difficulté de survivre seule dans l'océan de sable, les hommes réussirent à capter mon intention et provoquer ma curiosité. Je décidais finalement d'aller me rendre compte par moi-même de la corruption de ces villes, voyant cela comme l'occasion de dépasser mon simple statut d'amnésique. Je laissais mes hommes aux ordres de mon second et me dirigeais seul vers la cité d'An-Trazza afin de ne pas éveiller de soupçon, suivant précisément les indications de mes hôtes.

Les mois défilèrent bien plus vite que je ne l'aurais cru et mes recherches ne firent que confirmer le récit des nomades. L'Avarice et la luxure avait rongé le cœur même du système des Ghildes, se servant de tout ce qu'ils pouvaient trouver pour augmenter leur richesses, ces "nobles" n'hésitait pas à punir de morts ceux qui s'opposait à leur visions pernicieuse du monde. S'en était trop pour moi. Galvanisait par les images qui rester à présent graver dans mon esprit je reprenais la route vers mes compagnons. Jurant solennellement de ne pas laisser ces crimes impunis. J'allais à la rencontre de mon destin le cœur léger, persuader d'avoir fait le bon choix.

Aujourd'hui nous sommes en guerre contre les tyrans de Merreth et leur Empereur fantoche. Réunir des hommes du désert, des criminels et d'anciens esclaves n'est pas chose aisée, réussir à en faire des soldats disciplinés relève du défi. Cependant, un fait les rapproches tous et triomphe généralement des conflits, la haine. Cette haine que nous vouons tous à l'égard des Ghilds à fait de nous une nation forte et unie. Réussissant à rallier plusieurs clans Zere't ainsi que de nombreux pirates du désert à notre cause, nous avons créé une force capable de s'opposer directement aux troupes militaires Doss'Ta, bien sûr nous sommes encore loin de tenir un conflit ouvert et notre entrée triomphante dans An-Trazza attendra encore quelques années, mais l'espoir survit.

Le sang appelle le sang et la corruption sera supprimée quoi qu'il en coûte. Que tous le constate, la révolution est en marche et rien ni personne ne pourra l'arrêter.



Spoiler:
 


La liberté est notre but, la guerre notre voie, l'écarlate notre bannière.






Laaban



SURNOM : Le Patriarche
ÂGE : Une trentaine d'années
SEXE : Mâle
RACE : Mastodonte




Description


Laaban est le patriarche des Mastodontes venus des régions les plus éloignés du désert, par conséquent il est le plus puissant et féroce d'entre eux, Mesurant près de 13 mètres de haut pour 45 Tonnes de force, l'animal est semblable à une véritable forteresse mobile, faisant preuve d'une grande supériorité physique envers ses congénères, il n'hésite pas à se battre contre les siens. Il arbore les mêmes couleurs que son maitre l'or et l'écarlate, à travers son immense armure recouvrant l'intégralité de son corps le rendant presque insensible à une attaque direct, des piques se dresse sur ses défenses ainsi que quelques anneaux.

D'un naturel très colérique la créature n'est pas facile à approcher, il déteste les hommes et toutes créatures étrangères. A la différence des autres Mastodontes domestiquer par les écarlates, il ne peut-être monter que par Baal lui-même, tuant tous ceux qui oserait s'approchait un peu trop de lui. Il semble très attaché à son maitre, on ignore cependant l'occasion de leur rencontre ni comment l'homme à réussi a apprivoisé pareil béhémoth.

Aujourd'hui encore Baal chevauche en tête de ses forces sur le grand mastodonte, provoquant chaos et destruction contre ceux qui oseraient se mettre en travers de leur route.






Derrière l'Écran



CODE : Yep par Syph
PRÉSENCE SUR LE FORUM (SUR 7 JOURS) ? : 7 sauf exceptions évidemment
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Partenariat, pour une fois que je clique au hasard, c'est une bonne réussite.
UN AVIS ? : J'adore l'univers et bien qu'un peu fermer sur certains points (ce qui est normal pour un début de fofo), j'ai vraiment hâte de connaitre la suite de l'aventure. J'ai cherché la CB un bon moment, mais bon visiblement elle va changer de place :)




Je suis. Le châtiment de Dieu Et si tu n'avais commis de grands sacrilèges. Jamais Dieu ne m'aurait envoyé pour te punir


Dernière édition par Baal le Mar 19 Aoû - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Dame des Hauts-Vents
1er Cercle

XP : 4
Messages : 274
Ici depuis le : 03/05/2014
Couleur Dialogue : lightgreen



MessageSujet: Re: Baal, Fléau du désert.   Mar 19 Aoû - 9:31

Alooooors, ça m'est venu après coup mais il y a un petit truc qui me chiffonne, c'est u niveau de ton surnom et les allusions qui l'accompagne dans ta fiche :

Tu te nommes "L'Oriental" mais il n'y a pas d'Orient. Bien sûr, on peut dire qu'il y a un Nord, un Sud, l'Est et l'Ouest, mais ça ne reste que des directions. Pour les merrethiniens, on peut à la limite donner des désignations en rapport des villes mais après, c'est le désert, si tu ne viens pas d'une ville tu viens du désert et que tu viennes du désert s'étendant à l'Est ou à l'Ouest bah tu viens du désert quand même.
"Laaban est le patriarche des Mastodontes venus du grand orient" c'est pareil, il ne peut pas venir de là ça n'existe pas.

Revoit juste ça dans ta fiche, et ça devrait être bon ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le Fléau Du Désert
Chef Rebelle

XP : 65
Messages : 33
Ici depuis le : 11/08/2014



MessageSujet: Re: Baal, Fléau du désert.   Mar 19 Aoû - 13:41

Yop.

j'avais surtout fait ça pour donner une simple direction de sa perte de memoire dans Le désert mais Je comprends que ça puisse gêner. Problème résolu.


Je suis. Le châtiment de Dieu Et si tu n'avais commis de grands sacrilèges. Jamais Dieu ne m'aurait envoyé pour te punir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Dame des Hauts-Vents
1er Cercle

XP : 4
Messages : 274
Ici depuis le : 03/05/2014
Couleur Dialogue : lightgreen



MessageSujet: Re: Baal, Fléau du désert.   Jeu 21 Aoû - 19:55

Désolé du retard, reprise de boulot T_T

Bref, la fiche me va, tu peux parcourir le désert ;)

◈ VALIDÉ ◈

La bienvenue officielle parmi nous, puisses-tu t'y plaire

"20" XP offerts.

Profites-en pour venir demander :

✔️ Proposer ou répondre à un RP -->
✔️ Commencer un Carnet de Voyage si tu le souhaites -->
✔️ Remplir ton Feuillet Personnel que tu trouveras dans ton Profil



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Le Fléau Du Désert
Chef Rebelle

XP : 65
Messages : 33
Ici depuis le : 11/08/2014



MessageSujet: Re: Baal, Fléau du désert.   Jeu 21 Aoû - 20:10

Enfin !!   

Y'a pas de soucis, tu peux pas être perma la. Heureux de faire partie de l'aventure.


Je suis. Le châtiment de Dieu Et si tu n'avais commis de grands sacrilèges. Jamais Dieu ne m'aurait envoyé pour te punir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Baal, Fléau du désert.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Baal, Fléau du désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tuto haradrim, opération désert
» Le Roster de la WWE qui ne sert à rien ...
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» L'Etablissement des Chiens du Désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merreth ::  :: Registre des Personnages :: Identités Éronnées-