Partagez | 
 

 Esthia Shallal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'énigmatique sentimentaliste
1er Cercle

XP : 9
Messages : 194
Ici depuis le : 08/08/2014
Couleur Dialogue : #336699



MessageSujet: Esthia Shallal   Ven 8 Aoû - 20:38

Esthia Shallal

Vos sentiments deviendront mon arme !



SURNOM : /
ÂGE : 25 ans
SEXE : Féminin
ORIENTATION : Hétérosexuelle


QUALITÉS : Calme, patiente, altruiste, aimant profondément résoudre les enquêtes, curieuse de tout
DÉFAUTS : Timide, froide au premier abord, perfectionniste, possédant du répondant, peureuse concernant la seconde partie de son don.


GHILDE / CLAN : Psyjiic
STATUT SOCIAL : Noble
TITRE : L'énigmatique sentimentaliste
PROFESSION : Enquêtrice (deuxième cercle)


POUVOIR : Un don de naissance bien plus qu'un pouvoir en vérité. Elle aurait pu devenir folle avec ce don, mais elle a su le contrôler, du moins en partie seulement. La jeune femme est en fait empathe. Ce don n'est pas très violent en soit et on se demande bien en quoi on l'a envoyé chez les Psyjiic sachant qu'elle maîtrise parfaitement cette empathie. Se concentrer sur les sentiments d'une seule personne et déterrer ceux qu'il ne connaît pas encore ou alors qu'il renie, ou bien sentir les sentiments des personnes l’environnant. Parfois, c'est un peu lourd à porter. Ressentir autant de sentiment, c'est compliqué, mais là où se pose le problème, c'est dans la seconde partie de son don.
Elle s'est rendue compte en grandissant qu'elle était capable de manipuler l'énergie émanant de ces sentiments pour les faire déferler sous forme d'énergie. Une énergie capable de tout ravager sur son passage si elle ne se contrôle pas. Effectivement plus elle met de sentiments en voulant canaliser ces énergies et plus l'attaque sera puissante, elle peut aller de simplement assommer quelqu'un à le tuer. Mais cela est à double tranchant car si elle puise l'énergie des sentiments, elle puise aussi dans sa propre énergie et si elle se laisse trop aller elle peut se tuer aussi facilement qu'elle peut tuer quelqu'un d'autre. C'est pour cela qu'elle a été confiée rapidement au Psyjiic.





Caractère & Physique

« Je me souviens encore de ce temps où tu n'étais qu'une enfant. De ce temps où j'avais l'impression de pouvoir tout faire pour toi. Regarde-toi maintenant ! Tu es magnifique. Je ne sais pas comment nous avons pu rester séparer aussi longtemps, je savais parfaitement que c'était pour ton bien. Je ne voulais pas te perdre et pourtant... Te souviens-tu de moi ? Moi, je me souviens de ton regard bleuté, de tes cheveux noir que mère voulait que tu laisses pousser. Je me souviens de la petite fille joyeuse que tu étais. Cette moue toujours pleine de mystère car on ne savait jamais si tu riais ou tu boudais. Je me souviens encore de ta présence, réconfortante pour tout le monde. Dés que tu as su marcher et parler il a fallut que tu t'occupe de nous tous. Ta gentillesse, ton altruisme constant malgré ton si jeune âge. Je ne sais pas si tu te souviens encore de la fois où je m'étais blessé et où tu as été débauché ce guérisseur croyant que s'était grave. Mon dieu, que notre enfance me paraît loin désormais. Tu sais que j'aimerais beaucoup te revoir petite sœur. J'aimerais qu'on puisse travailler ensemble vois-tu. Penses-tu que ce sera possible un jour ?
Tendrement, ton frère qui t'aime. »

« Je me souviens Andrass. Je me souviens de ce lien qui nous unissait et qui n'a cessé de grandir jusqu'à ce que toi le premier-né soit envoyé chez les Doss'Ta. J'ai toujours pensé que je te suivrais, mais un autre destin s'était finalement dévoilé à moi. Tu sais, je n'ai pas perdu cette couleur bleue de mes yeux que tu affectionnais tant. Mes cheveux sont toujours aussi noirs que les tiens, mais beaucoup plus long que tu ne pourrais le penser. J'ai suivi les conseils de mère et je les ai laissé pousser. Mon corps à lui aussi grandit, tu sais. Certes je ne suis pas des plus grande, mais je ne suis pas loin du mètre soixante-dix tout de même. Je suis devenue une femme accomplis avec tout ce que cela impose, je ne peux décemment pas te décrire mes courbes tout de même si ? Si tu savais comme je ris en écrivant, ceux qui me regardent se demandent ce qu'il peut bien m'arriver. Mais peu importe non ? Je suis toujours cet esprit libre que tu as connu. Calme, patiente et altruiste à souhait, s'occupant toujours des autres avant de s'occuper de soi, mais j'ai développé tout de même quelques défauts. Avec le temps, je suis devenue très perfectionniste, peut-être que mon métier d'enquêtrice y est pour quelque chose. Par contre vois-tu je n'ai pas laissé tomber ce côté timide.
Aller spontanément vers les gens n'est réellement pas mon truc et ceux qui me regardent parfois me trouvent froide et peu avenante. Je ne peux pas leur en vouloir, après tout l'empathe que je suis sais déjà ce qu'ils ont dans le cœur avant même de m'avoir approché, pourquoi leur faire confiance alors que je ne sais pas réellement si cela en vaudrait le coup ? Pour ce qui est de travailler ensemble, je pense que ce serait réellement une bonne chose. Sais-tu que j'ai aussi acquis un style vestimentaire ? Des tuniques m'arrivant juste en dessous des fesses de couleur jaune et bleue, avec des collants noirs et des bottes noires elle aussi. Je porte aussi de longs gants généralement, j'ai l'impression de mieux pouvoir contrôler ce don. Une vraie petite peureuse n'est-ce pas ?
Tu me manques mon frère et j'ai hâte de pouvoir te revoir.
Ta sœur qui t'aime. »



Histoire

Je me suis surprise cette nuit à penser une nouvelle fois à toi. Je ne sais pas réellement comment te dire à quel point je suis désolé et reconnaissante en même temps. Je pense avoir assez retardé le moment de faire cela. Vois-tu je m'en souviens encore. Je me souviens de toutes ces nuits où tu venais me voir dans ma chambre pour me bercer, je me souviens de ces nuits où tu as toujours cherché à me comprendre et me rassurer. Je me demande bien comment nous avons pu en arriver là. Tu m'as raconté tant de fois ma naissance. Seconde née de la famille. Andras mon frère m'avait attendu avec impatience, vous aussi d'ailleurs et lorsque je suis arrivée vous avez tous était tellement heureux. Visiblement mes cris étaient assez forts pour pouvoir réveiller une assemblée entière. Je m'en souviens avec un sourire mais finalement il s'agit bien plus de tristesse.

Je me souviens de mon enfance. Nous les nobles, ceux qui possèdent un champ d'agriculture et un puits d'eau potable. Tant de richesses, tant de bonheur. Je le ressentais d'une façon différente de tout le monde comme si chacun de vous s'insinuait dans mon corps pour me donner vos sentiments. C'est à ce moment-là que nous avons compris. L'empathie de grand-mère m'avait été transmise et je me retrouvais à devoir gérer ce don. Je n'avais pas cinq ans et je comprenais les sentiments bien mieux que n'importe qui. J'ai senti ton angoisse, ton envie de m'aider, de me cacher et de me protéger. J'ai tout fait déjà à cette époque pour te réconforter. Ce n'était pas grave, je serais forte et je le contrôlerais facilement. Ce que je fis en somme, mais voilà, ça ne suffisait probablement pas. Tu as changé à mes cinq ans, alors qu'Andrass était envoyé chez les Doss'Ta comme le veut la coutume. Tu as changé à t'inquiéter pour lui, mais en y repensant aujourd'hui ce n'était pas pour lui que tu t'inquiétais, tu savais qu'il était déjà fort et qu'il s'en sortirait très bien. C'est pour moi que tu t'inquiétais, car tu savais que je le rejoindrais.

Je me souviens encore de ces angoisses qui te prenaient alors. De ces sentiments que tu cherchais à cacher mais que je pouvais ressentir. Est-ce cela qui t'a rendu ainsi ou alors est-ce mon don ? Ce don que je n'aurais pas pensé si puissant. Ce don qui m'a échappé à mes sept ans et qui a bien faillit tuer celui qui avait voulu s'en prendre à moi. Je ne savais pas à ce moment-là que je pouvais en mourir et je dois avouer que même maintenant il me fait un peu peur. Cependant ce qui m'a le plus blessé c'est le fait de te voir décliner. Comme si chaque jour qui passait était une torture supplémentaire. Peut-être que perdre la mémoire aurait été mieux tu ne penses pas ? Moi je le pense en tout cas, vivre ainsi ce n'est pas vivre. Je ne sais pas si tu te souviens encore de cet instant. Celui où tu as basculé dans la folie. Lorsque l'on m'a envoyé chez les Psyjiic. Tu espérais pouvoir garder ta fille à tes côtés alors que ton garçon était parti. Tu aurais du pouvoir la garder, mais le destin s'était acharné sur ta famille et tu étais désormais privée de tes deux enfants. Est-ce cela qui t'a fait basculer ?

Pardonne-moi si c'est cela. Je ne voulais pas te causer de tort. Je n'avais pas envie que tu finisses ainsi. Maman, je suis désolée. J'ai promis à papa que je serais forte à partir de cet instant, lui a promis de s'occuper de toi. Je sais qu'il le fera, malgré ta folie, tu n'es pas dangereuse, nous n'existons juste plus pour toi. Tu t'es enfermée dans ce monde où nous sommes encore seulement des enfants. Sauf que voilà maman, je n'ai plus sept ans. J'ai grandi, évolué. Toutes ces années, j'ai changé pour toi, pour nous, pour notre famille. Je sais que je ne pourrais pas sortir des Psyjiics et je suis désolée que père doivent s'occuper de cela tout seul. Mais il y a toujours Kraal pour reprendre le domaine non ? Kraal, le fils de papa, notre demi-frère du même âge que moi. Étrange parfois quand on se rend compte avec le temps que sa famille n'était pas parfaite. Excuse moi, je m'égare et je ne t'ai toujours pas dit de quelle manière j'ai évolué. Tu devrais me voir désormais.

J'ai laissé pousser mes cheveux comme tu l'avais toujours voulu. J'ai appris à gérer ce don. J'avoue que parfois, c'est encore un peu compliqué et je me demande comment je ferais si jamais il m'échappait, mais il faut dire que je ne l'utilise pas énormément non plus, enfin je n'en ai pas réellement besoin pour t'avouer. Vois-tu avec le temps, j'ai appris à me battre grâce à Karek mon protecteur. Les sabres, je me suis révélée assez douée pour les manier, un dans chaque main. Tu sais je dois énormément à Karek, c'est un homme bon, je suis certaine qu'il t'aurait plu. On peut réellement lui faire confiance si bien qu'il est devenu mon ami en plus d'être mon protecteur. Je n'avais que dix-sept ans à cette époque-là. Dix années avant de sortir de l'apprentissage. Oh bien entendu désormais je fais partie du second cercle. Ce n'est pas si mal en fait comme vie. Peut-être n'est-ce pas celle que tu avais voulue pour moi, mais elle me plaît telle qu'elle est, malgré le fait que je sois quelque peu enfermée.

En ce qui concerne la vie privée, je n'ai trouvé personne. J'ai tendance à faire fuir les gens en fait. Désolé ne plus être cette petite fille si avenante que j'étais, mais ce n'était plus vraiment possible désormais. Je ne suis plus un danger, mais il m'est encore facilement possible de blesser quelqu'un et je ne veux en aucun cas faire de mal à qui que ce soit. Peut-être qu'il me faut encore du temps, tu m'avais dit une fois que pour papa et toi ça avait pris un certain temps. Je pense que je suis à peu près pareille, voir pire probablement. Tu sais, je suis désolée. Désolé de ce qui t'est arrivée. J'ai prié et je prie encore pour que ça 'arrange, j'aimerais te retrouver pour que tu puisses lire cette multitude de lettres que je t'ai écrite. Pour te montrer à quel point j'ai grandi. J'aimerais que tout revienne avant que cela ne tourne mal. Pardonne-moi de ne pas être celle que tu aurais aimée. Tout aurait pu être différent si je n'avais fait qu'hérité du don de grand-mère. Seulement voilà, j'ai hérité de bien plus. Bon, il est temps pour moi d'y aller. Je t'écrirais encore sois-en certaine. Je t'aime Maman, et je t'aimerais toujours, peu importe ce qui nous sépare, peu importe ce que je devrais endurer, mais je promets de tout tenter pour te soigner.
Esthia, ta fille qui t'aime.






Derrière l'Écran



CODE : Yep, c'est marqué dans le code du "Bon et parfait petit membre" XD
PRÉSENCE SUR LE FORUM (SUR 7 JOURS) ? : Bah au moins une fois par jour.
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Les tops-site sont nos amis
UN AVIS ? : J'aime beaucoup l'univers, je le trouve très chouette.




Dernière édition par Esthia Shallal le Lun 11 Aoû - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

Dame des Hauts-Vents
1er Cercle

XP : 4
Messages : 274
Ici depuis le : 03/05/2014
Couleur Dialogue : lightgreen



MessageSujet: Re: Esthia Shallal   Ven 8 Aoû - 20:59

Haaaan une Psyjiic qui aime les enquêtes, faut qu'on s'en fasse une nous deux héhé ;) Les méchants n'auront qu'à bien se tenir è_é

Pour ta fiche j'ai beaucoup aimé, jolie plume, personnage attachant, parfait pour la validation ^^.

◈ VALIDÉ ◈

La bienvenue officielle parmi nous, puisses-tu t'y plaire  

"20" XP offerts.

Profites-en pour venir demander :

✔️ Proposer ou répondre à un RP -->
✔️ Commencer un Carnet de Voyage si tu le souhaites -->
✔️ Remplir ton Feuillet Personnel que tu trouveras dans ton Profil



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

L'Insaisissable
Voleuse Indépendante

XP : 23
Messages : 54
Ici depuis le : 28/06/2014



MessageSujet: Re: Esthia Shallal   Sam 9 Aoû - 11:22

Bienvenue ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FEUILLET PERSONNEL

POUVOIR :

RELATION :

La Marchombre
Protecteur

XP : 0
Messages : 84
Ici depuis le : 04/05/2014
Couleur Dialogue : Teal



MessageSujet: Re: Esthia Shallal   Dim 10 Aoû - 17:00

Bienvenue ^^



Cap ou pas Cap ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Esthia Shallal   

Revenir en haut Aller en bas
 

Esthia Shallal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merreth ::  :: Archives :: v1 de Merreth-